Tu ne trouves pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Tu peux écrire à feedback@senscritique.com pour signaler une fiche manquante.

Critique N°154 : L'éducation par la rage et la tristesse.

Avis sur Meteora

Avatar Jolan Zarka
Critique publiée par le
  • Line-up de Linkin Park en 2003 : Mike Shinoda, Brad Delson, Rob Bourdon, Joe Hahn, Dave « Phoenix » Farrell, Chester Bennington.

3 ans après avoir sortit Hybrid Theory, Linkin Park retourne en studio pour nous pondre une deuxième pépite remplit de haine et de détresse : Meteora.

Toujours à l'écriture, Mike écoute les histoires autour de lui et plus particulièrement de Chester et s'en inspire pour écrire le second album du groupe. Avec des titres te touchant en plein cœur, Meteora est très réussi, malgré ça il arrivera à se prendre une déferlante d'avis négatif ; comme quoi cet album ressemble trop au précédent (c'est rigolo sachant que Iron Maiden et Killers se ressemblent aussi énormément mais personne n'en fait tout un fromage).

Avec des titres comme Somewhere I Belong, titre que j'ai poncé avec Breaking The Habit sur MTV et MCM, l'album est aussi efficace que le précédent.
Mon album a été acheté le premier jour de sortie du CD et il est dans un état où je me demande comment il fait pour encore fonctionner.
Cet album et Hybrid Theory vont permettre au groupe de partir en tournée et de faire un des meilleurs live que Linkin Park n'a jamais sortie : Live In Texas.

On a un album carré qui dégage une vraie atmosphère, autant foutre la rage et vouloir tout casser que de réussir à verser une larme avec des textes poignant.
Chester va, grâce à cet album, avoir une réputation qui va le suivre jusqu'à la fin : "Sing like an angel, scream like a demon".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 44 fois
Aucun vote pour le moment

Jolan Zarka a ajouté cet album à 1 liste Meteora

Autres actions de Jolan Zarka Meteora