LE disque majeur de Marillion

Avis sur Misplaced Childhood

Avatar jan-gers
Critique publiée par le

C'est le troisième album pour "Marillion" et le groupe réajuste un peu sa formule.
On trouve enfin un producteur d'envergure qui dégotera le son "parfait" pour ce disque et on ajoute à la musique une touche plus pop.
Mais, comme d'habitude, on n’enlève rien à la recherche musicale et à sa qualité, bien au contraire.

En plus, grâce à cette qualité de son, on va pouvoir constater le jeu tout en finesse de Ian Mosley à la batterie ainsi qu’à la basse chaude et agréable de Pete Trewawas.
Bref, on rend justice au groupe complet, qui a un jeu vraiment solide.

"Misplaced childhood" est un album à écouter d'une traite, un concept album pas si facile d'accès.

Pourtant, avec l'introduction "pseudo silk kimono", l'accrocheur et mélodique "kayleigh" et la ballade "lavender", on voit une recherche de faire dans l’efficacité.
Tout coule de source avec ces mélodies évidentes et fortes : cascades de piano, solo de guitare atmosphérique et une performance vocale de plus en plus élégante.
Des morceaux court et immédiat qu'on mémorise vite.

Mais la suite de l'album se fait plus aventureuse.
"Bitter Suite" ; "Heart Of Lothian" ou autre "Blind Curve" viennent brouiller un peu les pistes et révèlent leur charme après plusieurs écoute.

Le groupe y croise plusieurs thèmes musicaux sur ses morceaux plus longs mais tout autant chargés d'émotion.
Sur ces titres-là, on en prend plein les oreilles avec un Rothery bien en forme pour des solos de guitares profonds et inspirés (le solo de Blind Curve !), des breaks géniaux et fluides, des moments plus lents et aériens où la guitare et la basse nous transportent.

Quant au reste du disque, on trouve un titre tribal et efficace "Waterhole", un "Childhood End ? "qui aurait pu faire un hit, très efficace et plein de feeling (ligne de basse excellente!) et d'autres titres courts et efficaces qui servent d'intermède ("Lords Of The Backstage " ou le final "White Feather").

Bref, après quelques écoutes, on se rend compte qu'on tient là une pièce ultime du rock progressif, le meilleur album de Marillion à mon avis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 463 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

jan-gers a ajouté cet album à 5 listes Misplaced Childhood

Autres actions de jan-gers Misplaced Childhood