Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Personnalités multiples et syndrome de tourette

Avis sur Mr. Bungle

Avatar herkan
Critique publiée par le

Mr Bungle n'est à priori pas simple à aborder.
D'un autre côté un groupe de rock produit par John Zorn, il fallait bien se douter que ce ne serait pas trop consensuel.
Leur musique est bordélique, variant en permanence d'un style à l'autre, jouant avec les sonorités pour mettre l'auditeur mal à l'aise. De plus, pour un anglophone confirmé, Mike Patton semble hurler/chuchoter/sangloter/chanter bien des insanités, cela aussi pourrait choquer un certain public.
Cela dit, j'écoute déjà beaucoup Frank Zappa, qui fait un peu la même chose, l'accent grotesque en moins et la satire en plus, et j'ai essayé Naked City, qui pour le coup va trop loin pour moi. Finalement Mr Bungle ne m'a pas paru si bizarre que ça.
J'ai même été emballé par la section rythmique basse et batterie, emmenée par Trevor Dunn, bassiste monumental, qu'on retrouve également chez Secret Chief 3 et The Melvins.
A cause de la forte variété de style entre et au sein même des morceaux, ce n'est pas le genre de disque qu'on écoute éparpillé au sein d'une énorme playlist. Non, c'est un album à écouter d'un bloc (encore que je ne me lasse de Stubb (A Dub), même en dehors de son contexte).

J'avoue que globalement, je ne l'écouterais pas tous les jours, et qu'il pourrait parfois me sembler trop dur à écouter. Malgré tout je trouve du génie à ce disque et il me faudra aller plus loin dans la discographie de Patton.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 495 fois
9 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de herkan Mr. Bungle