Je préfère préciser en guise d'introduction que je ne connais absolument rien au groupe, même si j'étais déjà familier du groupe le plus connu de Mike Patton, Faith No More. Cet avis est donc celui d'un non-initié et doit être pris en tant que tel, son but premier est d'abord de m'expliquer (et à vous si ça vous intéresse) ma note un peu plus clairement. J'espère néanmoins qu'il aura sa pertinence vis à vis d'autres non-initiés au groupe se retrouvant dans le même cas que moi !



The children knew that even though Mr. Bungle was funny to watch, he wouldn't be much fun to eat with.



D'emblée, Mr. Bungle apparaît comme un personnage dangereux, erratique, impertinent. Difficile à aborder, cependant il faut bien le reconnaître, il s'en dégage un certain charme, la musique est bien là. Passant tour à tour du rock à la valse, du ska au metal, du free-jazz au punk, on aura bien du mal à discerner une constante dans cet album qu'on pourra ranger s'il le faut absolument dans la case "funk-metal d'avant-garde" ou un truc comme ça.


Parce que le truc de Mr. Bungle, ce sont les expérimentations. Il y a comme l'impression que toute idée venue au groupe jugée comme intéressante a été intégrée à l'album, coûte que coûte. En résulte un bordel immense auquel j'ai du mal à adhérer totalement.


Je n'ai rien contre l'expérimentation musicale en tant que telle, on lui doit toutes les évolutions de la musique qui ont permis l'existence de mes albums favoris. Seulement je ne trouve pas qu'elle doive être une fin en soi ; j'écoute ma musique pour mon plaisir, et pas pour l'intellectualiser. Or je me trompe peut-être mais je n'ai pas l'impression que Mr. Bungle ait pour objectif le plaisir de mes oreilles.


Plus que les expérimentations, je n'ai pas vraiment adhéré au délire "impertinent" de l'album. Le but est clairement de déstabiliser l'auditeur, en changeant de rythme et de style mais aussi en nous ronflant, chiant, pleurant, éructant et vomissant à la gueule. Ouais, bof, enfin c'est personnel, l'égout et les odeurs, tout ça.


Bien sûr reste la qualité indéniable des compositions, qui une fois qu'elles sont apprivoisées sont vraiment originales, rafraichissantes et de qualité. Le mélange de genres donne à l'album à la fois le groove du funk, grâce à la basse qui a une présence assez incroyable tout au long de l'album, et l'énergie du metal, indéniable. On ne peut pas vraiment dire que l'expérimentation soit gratuite : on m'aura surpris à plusieurs reprises en train de méchamment taper du pied. Enfin, point très positif, l'album ne tombe jamais dans la répétition ou la monotonie !


Le choix de la note est difficile ; mon choix se porte pour l'instant sur un 7 indécis, à moduler plus tard si l'album m'agace ou au contraire m'envoûte.

Nordkapp
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes ♫2015, Mes critiques : Le metal, c'est trop génial ! et Top albums étasuniens (américains)

Le 3 juin 2015

7 j'aime

7 commentaires

Mr. Bungle
herkan
8
Mr. Bungle

Personnalités multiples et syndrome de tourette

Mr Bungle n'est à priori pas simple à aborder. D'un autre côté un groupe de rock produit par John Zorn, il fallait bien se douter que ce ne serait pas trop consensuel. Leur musique est bordélique,...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

11

Mr. Bungle
peinturesonore
8
Mr. Bungle

Truisme monstrueux

Album monstrueux....paru en 1991. Pour l'ado que j'étais, je me souviens avoir découvert cette chose à la FNAC (en ce temps ou c'était un véritable temple dans lequel les jeunes pélerinaient en...

Lire la critique

il y a 2 ans

8 j'aime

1

Mr. Bungle
Nordkapp
7
Mr. Bungle

Humble Bungle

Je préfère préciser en guise d'introduction que je ne connais absolument rien au groupe, même si j'étais déjà familier du groupe le plus connu de Mike Patton, Faith No More. Cet avis est donc celui...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

7

Nevermind
Nordkapp
10
Nevermind

Come as you rape my teen spirit

J'aime bien comparer la passion pour la musique à l'amour. Évidemment, chacun ses critères, mais plusieurs personnes peuvent s'entendre pour dire que telle personne est "parfaite". Et pourtant, tu ne...

Lire la critique

il y a 9 ans

152 j'aime

64

Wish You Were Here
Nordkapp
9

The bright side of the moon

Je n'ai jamais réussi à aimer Pink Floyd. Ce sont des génies, c'est vrai, leur talent est indéniable, et c'est sûrement un des groupes qui ont le plus apporté à la musique durant le dernier...

Lire la critique

il y a 8 ans

131 j'aime

48

In the Court of the Crimson King
Nordkapp
9

Long live the Crimson King !

Regardez-moi cet hurluberlu aux naseaux dilatés, la bouche béante, la glotte tombante et les yeux qui fuient. Dans le blanc des yeux. Tendez l'oreille. Ça y est, vous y êtes. Le chef d’œuvre. Cet...

Lire la critique

il y a 7 ans

102 j'aime

14