Pochette Mue

Critiques de Mue

Album de (2014)

Amoureux et heureux.

Après deux albums convaincants mais peu transcendants (The Big Machine, Franky Knight), Emilie Simon semble avoir enfin trouvé la synthèse entre pop efficace et musique électronique millimétrée. Il faut dire que la carrière de la Montpelliéraine a subit de profondes mutations. Abordant d'abord une musique pop-électronique raffinée, froide et terriblement efficace, ses compositions ont... Lire la critique de Mue

12
Avatar Ripailloux
8
Ripailloux ·

Wouhou wouhou wouhou

Pénible impression de "déjà entendu mille fois" pour cet album. C'est vrai en particulier, mais pas seulement, concernant la première chanson . Rien que le titre, "Paris j'ai pris perpète", est d'une originalité... C'est un resucé de tout ce qui s'est fait dans le genre depuis quelques dizaines d'années et que, de surcroît, je ne supporte déjà pas d'habitude (notez-bien que ce n'est pas de... Lire l'avis à propos de Mue

3
Avatar Cthulie-la-Mignonne
5
Cthulie-la-Mignonne ·

Après Mue, on attend avec impatience le futur album d'Emilie Simon... Nue...

Sympa ! Les mélodies sont jolies, la musique est bien composée et bien interprétée, les paroles sont légères et bien écrites, et Emilie Simon a un peu la voix de la chanteuse de No doubt, ça ne peut que me plaire. Petit plus pour la variété des morceaux. On ne s'ennuie pas à l'écoute de l'album car les morceaux sont vraiment différents entre eux tout en restant cohérents. Petit moins pour la... Lire l'avis à propos de Mue

3
Avatar Capitaine Barbossa
7
Capitaine Barbossa ·

Ouais bof...

La voix d'Emilie Simon est belle, s'envole facilement vers les cieux, et certaines mélodies sont envoûtantes et exotiques. Malgré tout cet album ne m'a pas du tout convaincue puisque je n'ai pas réussi à écouter la plupart des morceaux en entier. Je me suis un peu ennuyée pour tout dire, surtout que j'ai trouvé le verbe faible et la rime facile... Lire l'avis à propos de Mue

6
Avatar Mareen
4
Mareen ·

Critique de Mue par hopkins

On avait laissé Emilie Simon sur les cendres de Franky Knight, BO du film La Délicatesse et par ailleurs lettre d’adieu déchirante à son compagnon disparu, le producteur François Chevallier. C’était en 2011 et, à l’époque, Emilie Simon chantait pudiquement la douleur sur un album aux couleurs crépusculaires, que seuls quelques instants de lumière venaient égayer par moments. La... Lire la critique de Mue

Avatar hopkins
8
hopkins ·

Heu...

J'aimais autant quand elle mettait de l'elecro dans ses jolies chansons que quand elle faisait un espèce d'opéra électro en anglais (The Big Machine, 2009) que quand elle allait dans une veine intimiste avec l'album hommage à son défunt producteur et compagnon (Franky Knight, 2011). Avec Mue, elle s'enfonce un peu plus dans la variété française, sauf que ce n'est plus aussi agréable et que c'est... Lire la critique de Mue

1
Avatar culturez-vous
4
culturez-vous ·

Critique de Mue par DrLuthor

Ne nous faisons plus d'illusions, l'Emilie Simon des débuts, celle que l'on aimait tant pour sa poésie envoutante et ses sons rafraichissants ne reviendra jamais. Pour autant, la qualité est toujours là avec un album très propre qui jouit d'une qualité de capture suffisamment rare pour être soulignée. Seul bémol et non des moindres, ce nouvel album est relativement ennuyant. Pire encore, le... Lire l'avis à propos de Mue

1 1
Avatar DrLuthor
7
DrLuthor ·

Je ne ferai pas de jeu de mot sur le titre de l'album.

La moitié des titres fait dans le Emilie Simon classique (pas mal mais pas non plus ce qu'elle a fait de mieux), l'autre verse carrément dans le sous Mylène Farmer. Donc voilà, on se retrouve un peu le cul entre 2 chaises, l'une faisant preuve d'un manque d'ambition assez flagrant, la seconde se cassant franchement la gueule. Revenons à des choses simplement belles, Mlle Simon. Lire l'avis à propos de Mue

1
Avatar Ekyrby
6
Ekyrby ·