Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Retour réussi après Life is Good !

Avis sur NASIR

Avatar Makaveli18
Critique publiée par le

6 ans que le roi de Queensbridge n'avait pas sorti d'album depuis le très bon Life Is Good en 2012. L'attente était là, à la hauteur du talent du talentueux MC. Ce nouveau projet sobrement nommé Nasir remplit toutes les espérances placés en Mr Jones; ce dernier n'a rien perdu de sa superbe malgré les années, tel un bon vin, il vieillit à merveille.

4ème album produit par Kanye West cette année après Daytona, Ye et Kids see ghost, tous trois très aboutis et réussis dans l'ensemble, il n'en était pas moins destiné à ce que ce nouvel opus connaisse le même succès critique que ses confrères. Kanye a réuni encore toute son équipe de production présente sur les trois autres projets comme on ne change pas une équipe qui gagne avec Mike Dean, Andrew Dawson, bref toute l'équipe Good Music.

Comme les trois autres albums, on sent qu'aucun morceau n'est fait pour se détacher réellement du lot mais cherche plutôt à former un tout cohérent. Certains morceaux arrivent tout de même à se détacher bien évidemment. Je précise que je parle des autres albums vu qu'on ne peut pas vraiment parler de celui-ci sans parler des autres produits par Kanye West ces dernières semaines tant ils forment réellement une saga, j'en suis une fois de plus conforté par la sortie de cet opus qui confirme cette tendance.

L'opus commence par le percutant Not for Radio là où les 3 albums ont réussi leur intro, celui-ci ne déroge pas à la règle. Un morceau coup de poing ou l'artiste énumère les origines caucasiennes d'Hoover, le SWAT qui aurait été crée pour stopper les Black Panthers etc... Nas nous fait rentrer directement dans le vif du sujet dans un son qui ne s'adresse pas à tourner en boucle en radio comme le précise le titre.

Au niveau des featurings, on retrouve Diddy heureusement discret sur la première track de l'album, 070 Shake, chanteuse récemment signée sur Good Music qui honnêtement n'apporte rien au premier morceau si ce n'est un effet un peu désagréable mais bon artiste Good Music, il fallait bien la mettre quelque part. Est également présent Tony Williams qui n'est autre que le cousin de Kanye, présent sur nombre de ces albums mais qui à l'instar de 070 Shake trouve parfaitement sa place avec ses harmonies vocales. Pour finir The-Dream est le dernier invité sur ce projet, autre proche de Kanye West, en définitive, un album intime dans sa production.

J'ai bien apprécié le sample de Slick Rick utilisé pour Cops Shot The Kid qui est pour moi l'un des morceaux qui se détachent le plus de l'album avec White Label. On peut remarquer que l'album se détache en deux parties bien distinctes avec les trois premiers morceaux incisifs et percutants qui se veulent engagés et dénonciateurs et une suite bien plus slow et douce dans sa production.

Laissez le bon temps rouler comme nous invite Nas dans "Bonjour", un morceau qui opère une rupture dans l'album.

Le morceau Everything long de 7min, plutôt conséquent dans un court projet de 26min est très bon à mes yeux mais aurait pu être raboté de 2min facilement. Le final du morceau est excellent mais le début traîne peut être un peu trop en longueur où l'on cherche Nas surtout comme je le rappelle dans un album assez court.

Les beats et samples utilisés dans cet album sont vraiment moulés parfaitement pour le style de Nas, un artiste ou les bon samples old school se marient à merveille avec son flow percutant mais dans un style qui n'est pas répétitif par rapport à ce que Nas a pu déjà nous servir, la patte de Kanye West se ressent, point de scratch à la DJ Premier.

En définitive, un très bon album servi par un Kanye West inspiré à la production qui a su déceler ce qu'il fallait à Nas pour revenir en force avec ce projet. Si ce dernier a souvent connu des difficultés quant aux choix de l'harmonie de ses morceaux sur ses précédents projets, aucun sur celui-ci ne souffre de ce problème. Au contraire, on se retrouve avec une parfaite harmonie, une rupture au bon moment permettant de faire souffler l'auditeur avant de reprendre pour une fin qui ne saurait être mieux réussi en humilité où il souhaite la paix qu'il semble avoir trouvé à ses enfants. Un flow toujours aussi percutant, des lyrics dignes de son talent de songwritter. Un Nas qui ne mache pas ses mots, dresse un constat de la société dans laquelle il évolue avec une cover d'album percutante à l'image du projet qu'il a signé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 560 fois
14 apprécient

Makaveli18 a ajouté cet album à 2 listes NASIR

Autres actions de Makaveli18 NASIR