Écouter
Pochette N°4

N°4

(1962)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 1
  2. 0
  3. 1
  4. 5
  5. 19
  6. 44
  7. 155
  8. 286
  9. 112
  10. 52
  • 675
  • 58
  • 75
  • 1

Liste de morceauxN°4

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:39)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:37)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:28)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:38)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:51)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:47)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:40)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:23)
Critiques : avis d'internautes (3)
N°4
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Gainsbourg n° 4

JACKPOT !! Ca y est !! Merci M'sieur Prévert, merci à toi Poète prolo ! Tes feuilles mortes n' ont pas ressuscitées qu'une chanson qui traînait dans mon piano, mais aussi et surtout, le moral en berne d'un pauvre homme, qui commençait à se demander sérieusement si son "poinçonneur des lilas" n'avait pas fait le bon choix. gloire à toi Jacquot ! Et merci pour le coup de pouce. Ca fait du...

28 3
Avatar Ze Big Nowhere
8
·
Critique de N°4 par Alligator

-"Les goémons": oh, le bruit des vagues, le cri des mouettes et la voix de Gainsbourg très triste, la musique suit tout aussi mélancolique. Le ton verse dans le mélodrame. A se demander si jusqu'à maintenant ce n'est pas la chanson la plus neurasthénique du bonhomme. -"Black trombone": gros jazz, très entêtant, j'adore. L'album reprend vie doucement. Sonorités succulentes. J'aime beaucoup.... Lire l'avis à propos de N°4

3
Avatar Alligator
10
Alligator ·
Découverte
Critique de N°4 par Marcel Kunwu

Etonnant petit opus, 4ème dans la disco de Gainsbourg. Sans qu'aucun morceau remarquable ne s'en détache, ne reste que le spleen coutumier du grand chanteur, pétri, à la Baudelaire, d'un chant spiritueux/el à l'alcool. Lire la critique de N°4

Avatar Marcel Kunwu
5
Marcel Kunwu ·
Toutes les critiques de l'album N°4 (3)
Vous pourriez également aimer...