Écouter
Pochette Not to Disappear

Not to Disappear

(2016)
12345678910
Quand ?
6.8
  1. 0
  2. 1
  3. 6
  4. 17
  5. 35
  6. 90
  7. 177
  8. 135
  9. 48
  10. 7
  • 516
  • 64
  • 192
  • 7

Liste de morceauxNot to Disappear

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:25)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:16)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:14)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:26)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:21)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:33)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:54)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:17)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:46)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:52)
Critiques : avis d'internautes (5)
Not to Disappear
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Intriguant de beauté

Deuxième round pour le trio londonien. Trois ans après l’envoûtant "If You Leave", Daughter revient avec "Not To Disappear", véritable petit bijou. Premier morceau de cet opus, "New Ways" donne le ton. Plus électronique que "Youth" ou "Smother", il annonce un disque qui fera la part belle aux instruments auxquels la douce voix... Lire la critique de Not to Disappear

3
Avatar Neelic
8
Neelic ·
Découverte
Pop-mélancolique à outrance

Retour du trio Anglo-Franco-Suisse pour son deuxième album. Résolument un peu plus rock, les musiques assurent cependant un côté intime poussé à l’extrême. Comme le précédent, les musiques envoutantes et la voix captivante d’Elena Tonra nous emmènent dans un voyage à travers l’univers profond de Daughter. L’album commence par le titre New Ways, porté par les riffs électroniques, qui...

Avatar Paul Roy
7
·
Premier retour éclatant de l'année

Sur son premier album, Daughter nous avait habitués à des chansons aussi sincères que tristes mais toujours belles à mourir. Une empreinte dramatique qui n’a pas perdu un brin de sa superbe sur son successeur, Not To Disappear, dans la jeune discographie du groupe. Il n’en reste pas moins un disque de transition aux contours un peu plus rock et résolument dream-pop, avec l’aide du producteur... Lire la critique de Not to Disappear

Avatar Charliiiie78
9
Charliiiie78 ·
Toutes les critiques de l'album Not to Disappear (5)
Vous pourriez également aimer...