La réconciliation...

Avis sur RAMMSTEIN

Avatar Johnny B
Critique publiée par le

1 groupe. 3 volets.

Psychologique: Le problème avec l'allemand, c'est son aura d'après 2 e guerre mondiale. L'Allemagne représente le méchant. Ce que Rammstein a fait, c'est qu'il a transcendé la
réputation de l'Allemagne avec un produit qui introduit de manière habile la dichotomie présente en chaque putain de chose. Pour le noir, il y a le blanc, pour le méchant ,c'est le gentil. Pour Dieu il y a le diable. Eh ben voila! C'est exactement de ca que je parle. Rammstein c'est de l'allemand sec, de la lourdeur, de la frigidité. C'es froid Rammstein. Mais… C'est aussi créatif, addictif, efficace, expéditif. Dire qu'il y a une chanson ou le refrain, c'est… Rammstein!. Narcissique ? Non. Conscient de la dureté du mot. C'est voulu…. Tu vas trouver ca malsain, pesant, irrévérencieux mais en même temps, tu vas nous admirer de pouvoir jouer musicalement avec le putain de malaise qui concerne l'Allemagne. Une drogue, c'est pas bon. Point.Mais la drogue Rammstein, c'est accéder automatiquement à l'Allemagne ( que l'on déteste silencieusement pour une seule et unique raison…). On se sent mal d'aimer Rammstein… Mais on s'en contre Saint Ciboirise…

Historique: : Je l'ai dit plus haut. Ca sent l'Allemagne. J'ai écouter Children of Bodom, Ensiferum… On voit la Norvège, le nord, c'est une visite musicale du patelin en question. Et Rammstein arrive bien à nous démontrer certes, la froideur qui englobe le pays. Mais aussi, son coté festif par endroit (clavier par exemple sur Radio), Son coté sensible (Diamante), Son halo agressif et fédérateur (Deutchland), Sa créativité (son empreinte dans le paysage musical). Je déteste Hitler. Pourtant, meme si le groupe n'a foutrement rien a voir avec lui, on le compare, on le décortique, on le scrute. Toutefois, tout ce qu'on y voit c'est un groupe, adulé partout. Important dans l'histoire de la musique. C'est suffisant pour se réconcilier avec nos idées préconçues. Je t'accepte dans ma vie. J'oublie le masque macabre qui entoure le pays. Et je me laisse prendre au
jeu de ls musique. Historiquement, ils ont tout simplement fait un voile sur la réputation. Cool les Allemands…

Musicalement: : Facile. C'est du Rammstein. Pas celui qu'on a perdu dans le temps a travers une discographie chancelante. Tres bon ou tres moyen. J'ai revisité du Seinsucht. Je suis allé voir du coté du passé, mais surtout, je me suis senti dans le présent,. La couleur d'un groupe, habilement reconsituée à travers une palette temporelle ( oui, je vais loin des fois…). Children of Bodom a réussi à me faite ressentir la hantise a travers Hexed. Ici, c'est pareil… On me refout la recette gagnanted'une distortion lourde, de clavier assez malsain ou mélodique, d'un tapge aigre-doux. Mais la qualité principale de ce disque c'est… La capacité a créer l'oubli…

Je ne comprend rien à ce qu'ils disent. Je me laisse porter. Et comme c'est de l'allemand, je suis loin de chez moi. Je pense beaucoup. A mes enfants, à mes anciennes amours, à mes rêves, à mon emploi, à …. Mais avec Rammstein, Niet ! Je ne pense à rien. Je me libère pendant environ 50 minutes de toutes mes pensées. Je pars. Je voyage un peu en terrain inconnu. Et addictif, surtout *(Deutchland). .

C'est juste bon de les retrouver...Avec la couleur identique, de ce qui nous a séduit avant. Mais maintenant...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 361 fois
4 apprécient

Autres actions de Johnny B RAMMSTEIN