👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

"Quelle détonation!!!". Je crois que c'est ce que l'on peut se dire à chaque chanson, mais c'est tout simplement parce que l'album en est une tout court et pas des moindres. Faisons un récapitulatif très bref : Nous sommes en 1992, la musique rock en a fini avec les permanantes et les tenues extravagantes; le trio de Nirvana a relégué tout cela aux oubliettes à grand coup de Nevermind qui va venir prôner la simplicité et l'efficacité pure. Avec des riffs beatltiens, un son unique et rentre dedans. Ou encore avec des solos distordus et des textes que seul Kurt Cobain pouvait nous sortir; Nirvana a déchaîné les foules et une population d'ados des '90s qui a trouvé sa musique différente du grand frère fan de Metallica. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà qu'un an plus tard, un quatuor débarque et vient définitivement marquer sa patte à tout jamais et se démarquera par la suite comme un autre groupe phare des '90s; j'ai nommé RATM. Musique puissante, lourde, "détonnante", avec en plus des textes qui viennent bousculer tous les codes d'une société qu'ils vont déshabiller et dont ils vont montrer le vrai visage; triste, avec une direction impitoyable. Il s'agit clairement d'une révolution ! Si Killing in the name avait fait forte impression, elle est tout à fait à la hauteur de l'album qui se hissera comme une référence dans la planète rock. Ce qui était présenté à sa sortie comme une révolution, est désormais passé au rang de référence incontournable et de classique sans surprise; la musique comme les textes n'ont pas pris une ride. Cet album déborde de rage, de sincérité et d'une véritable envie; celle d'une révolution, celle de changer le monde. S'il était irrésistible à sa sortie, pas d'inquiétude, il l'est toujours autant.
A écouter sans modération.

il y a plus d’un an

Rage Against the Machine
Embrouille
9

Power

Une ligne de basse. Une ligne de basse sur laquelle s’ajoute doucement la batterie, qui monte en puissance. Puis c’est parti, Morello rajoute sa guitare, Zack de la Rocha prononce les premières...

Lire la critique

il y a 6 ans

32 j'aime

7

Rage Against the Machine
--------------------
9

Critique de Rage Against the Machine par --------------------

"RAGE AGAINST THE MACHINE !" : Telle est ma réponse, entrecoupée par des headbangs dignes d'un épileptique le jour de noël, à chaque question concernant la musique des année 90. Cet album est...

Lire la critique

il y a 10 ans

29 j'aime

6

Rage Against the Machine
Inc
3

Critique de Rage Against the Machine par Inc

Toutes les chansons de l'album sont construites de la même façon : en général il y a deux "mélodies", une à la basse, une à la guitare, qui comportent chacune une dizaine de notes et qui sont...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

17

Aftermath
Nirvanacdc
10
Aftermath

J'ai eu un avant et un after

Je savais quelle pépite j'avais entre les mains quand je parlais d'Aftermath, faut dire que sa réputation le précède... qui ne connaît pas Aftermath des Stones. J'avais déjà entendu la phrase "C'est...

Lire la critique

il y a 1 an

1 j'aime

4

The Dark Side of the Moon
Nirvanacdc
9

Bon ben touché coulé !

Bon, on va pas tourner autour du pot pendant des heures, je fais partie de ceux qui adorent écouter cet album. Cela dit je ne suis pas membre du club de fan boys excessif qui égorge celui qui dit ne...

Lire la critique

il y a 10 mois

1 j'aime

Led Zeppelin II
Nirvanacdc
10

Comme si un ne suffisait pas

Apres un départ en fanfare et après avoir marqué les esprits avec un excellent premier album qui mérite bien la mention "parfait" qu'on se le dise; Led Zeppelin continue avec un deuxième album qui...

Lire la critique

il y a plus d’un an

1 j'aime