👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Alors voilà...J'étais des premiers à hurler au scandale quand l'album fut en ligne, hurler de déception, dénoncer le foutage de gueule et appeler à la révolte. Mais...masochiste que je suis, et surtout pour l'excellente piste Touch de Paul Williams, je suis allé acheter la double galette noire le 21 Mai au matin. Oui parce que les Daft peuvent se permettre de sortir un album un jour férié quand toutes les Fnac sont fermées.
Et ré-écoutant l'Album sur un support de qualité, avec du son qui envoie du lourd...je me suis rendu à l'évidence. Cet album n'est pas un album des Daft Punk, c'est une production des Daft Punk, dans laquelle ils ajoutent leur patte quand ça leur chante.
Alors certes, ça y va à coup d'auto-masturbation forcée visant à redorer le blason d'artistes bien plus connus pour faire de la merde contemporaine que de la véritable musique. Et ça me fait bien marrer de voir les auditeurs de ce disque hurler au génie quand l'ami Giorgio Moroder nous termine son Speech...les enfants, Giorgio fait ça depuis quarante ans, c'est presque un sample de Chase de Midnight Express, sauf que ça se termine comme du Sebastien Tellier! Mais voilà, si les artistes ne se ré-inventent pas forcément, ils sont là, et font le travail de manière admirable.
Si vous ne voyez pas l'intelligence de cet album c'est que vous ne l'avez pas patiemment écouté de bout en bout sur un support décent. Alors au platine et mettez-y vous, parce qu'à défaut d'être cohérent, le disque est un Vrai Album, un truc dont on n'écoute pas une piste par-ci, une piste par-là...un truc qui ne vaut le coup que si l'on en écoute les 74 minutes intégrales.
Et Moi qui pensait avoir affaire à une compilation de Has-Been au mauvais goût plus ou moins fréquent, je me suis trouvé face à la vérité vraie, Random Access Memory est une oeuvre on ne peut plus cohérente, rendant hommage aux artistes de cet album, sans qui l'oeuvre générale des Daft n'aurait été possible.
ArthurMonkeyman
7
Écrit par

il y a 9 ans

2 j'aime

Random Access Memories
Poirette
9

There is something out there

Le voilà, enfin, après 8 ans d’attente, quelques mois d’appréhension, de doutes et d’espoirs. Le nouvel album de Daft Punk débarque sur terre après une campagne de comm’ éprouvante mais maitrisée...

Lire la critique

il y a 9 ans

69 j'aime

3

Random Access Memories
moumoute
3

Salut, c'est Giorgio Moroder.

Les Daft Punk, j'les aime bien au fond. Avec Discovery, ils ont rendu hommage à mon From Here To Eternity, presque 25 ans après. C'était en 1977, avec Donna Summer, j'avais créé l'érotisme du futur,...

Lire la critique

il y a 9 ans

59 j'aime

9

Random Access Memories
julienetienvre
5

Critique de Random Access Memories par Julien Etvr

Daft punk est né avec de la musique House, a grandi avec la techno et l'électro rock, avant de mourir sur scène avec de la funk. Les scènes s’enchaînent lentement et sans le rythme frénétique et...

Lire la critique

il y a 9 ans

48 j'aime

12

Demain ne meurt jamais
ArthurMonkeyman
8

C'est Remington Steele, il a une moto et il joue à Tigre Et Dragon avec Une Desperate Housewive

Ne voulant pas forcément citer Claude François, je dois reconnaître que Tomorrow Never Dies est le mal-aimé de l'ère Brosnan. Et je ne sais pas pourquoi...Tout le monde se souvient de la scène du...

Lire la critique

il y a 9 ans

12 j'aime

2

L'Empire contre-attaque
ArthurMonkeyman
10

La VRAIE Guerre des Etoiles

Réaliser une suite n'est jamais chose aisée. on compte bien d'avantage de sequels douteux, que franches réussites dans ce domaine. Imaginez en plus que votre film soit le plus gros succès mondial et...

Lire la critique

il y a 9 ans

11 j'aime

1

Les Dents de la mer 4 : La Revanche
ArthurMonkeyman
1

Ô La Belle Prise!

Vous pensiez que ça ne pouvait être pire que la dernière fois…vous pensiez en avoir terminé avec les requins…vous pensiez qu'il était sûr de retourner vous baigner…Bah vous en faites pas, c'est juste...

Lire la critique

il y a 9 ans

10 j'aime