Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Le tournant

Avis sur Rubber Soul

Avatar Y4n0u
Critique publiée par le

Un jour, le jeune Jésus-Kevin s'ennuyait. Il avait épuisé les flux d'informations en provenance du cyber-social-space et s'était fait bannir du forum "Démocratie directe : choisissez le nom du 4ème chat du CEO de l'Union Européenne". Son commentaire "2BE3, c'est plus un nom de chien qu'un nom de chat" avait été considéré comme troll par les ethic-bots du forum. Il décida alors de rigoler un bon coup en allant sur le site nulachi.er, la base de données des œuvres tombées dans le domaine public.
Un peu au hasard, il est allé dans la rubrique "musique Rock du XXème siècle", qui mettait ce truc en tête des consultations : "The Beatles". "Franchement, qui a eu l'idée d'un jeu de mot aussi pourri pour un nom de groupe ? Ringard. Au putain, la pochette ! La gueule des mecs, on dirait vraiment des fumeurs d'herbe. Hop play."

Et la musique se joua. "Drive my Car" que ça s'appelait. Par une guitare électrique que ça commençait. Et il zappa : je veux bien rigoler un coup mais de la guitare électrique il ne faut tout de même pas abuser. Suivante "Norvegian Wood", bon aller je vais laisser un peu. Tiens, c'est quoi ce son ? Jésus-Kevin, intrigué par le sitar, laissa un peu la chanson.

Il se passa quelque chose à laquelle Jésus-Kevin ne s'attendait pas.

Jésus-Kevin écouta entièrement la chanson et la trouva même plutôt agréable à l'oreille. Il passa sans s'en apercevoir à "You won't see me". Cette chanson éveillait chez lui une émotion et c'était bien la première fois que ça lui arrivait en écoutant de la musique. Il arriva même à la nommer : la mélancolie.

Sa réaction sur "Nowhere Man" fut tout autre. Comment lui, Jésus-Kévin, pouvait apprécier voir aimer cette merde kitsch et vieille de 250 ans au moins ??? De rage, il arrêta la lecture et se leva de sa chaise. En plus, le site avait envoyé au cyber-social-space un flux indiquant à tous ses e-amis que cela faisait déjà plus d'un quart-d'heure qu'il écoutait cette horreur.

Il se calma et se dit, mince, ces chœurs étaient tout de même très bien pour des chœurs fait par de vrais gens avec leurs vraies voix et cette guitare électrique, ça ne l'avait pas du tout fait rire, il avait même trouvé ça bien. Tant pis, il fallait en avoir le cœur net. Il remit l'album dès le début et finit par tout écouter en entier, faisant fi des commentaires désobligeants, car pour 10 "c tr0 |\|ul", il y avait 1 "( bizar s@ chan9e" ou 1 "c b1e|\|". En écoutant "In my Life", il n'en revint pas : il versa une larme. À la fin de l'écoute, il resta assis pendant un bon moment et réalisa que cette musique, imparfaite mais toujours sincère, l'avait changé.

Quelques jours plus tard, il réécouta "Rubber Soul". L'émotion était toujours là, intacte mais plus la surprise. Alors, il enchaîna avec "Revolver".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 195 fois
1 apprécie

Y4n0u a ajouté cet album à 3 listes Rubber Soul

Autres actions de Y4n0u Rubber Soul