Tu ne trouves pas Rien 100 rien de Jul ? C'est normal : nous rencontrons un petit problème avec la base de données Musique. On vous tient au courant.

King ju t'encule lui et son groupuscule

Avis sur Stup Virus

Avatar Gui hewa
Critique publiée par le

Une armée de lapins vénérant le Krou prêt a absorber leur Stup dose, un son (cf L'antidote) bien lourd balancé en ligne suivi d'un autre qui l'est encore plus (cf Understup) rappelant le panache du premier album. Finalement l'album ne ressemblera en rien à ces deux morceaux, véritables ovnis d'un album d'un Krou en fin de vie.

Qu'on ne s'y méprenne pas: l'album est vraiment bien, mais clairement déroutant pour des fanatiques des trois premiers albums. On se rapproche ici plus d'un Terrora allongé, alternant les instrus violentes, chill et même zouk pour un flow qui ne perd pas de sa superbe, même si on regrettera le manque de variété des thèmes vu que le Krou est en fin de vie.

Underground jusqu'au bout, gros retour du Stup avec un crowfunding qui perça les plafonds de toutes parts et qui démocratisa le groupe: articles dans les Inrocks, interventions à la radio, top des tendances sur youtube (même si Stupeflip vite avait déjà pas mal cartonné auparavant) le monde attendait l'album d'un groupe propulsé sur la scène médiatique sauf que voilà: le Krou est en fin de vie.

Mais pourquoi diable le Krou est en fin de vie ? Ca veut dire que c'est pas bien ? Non. Parce que les thèmes de ce Stup virus, c'est justement la fin du Krou: c'est King Ju et Cadillac en plein spleen qui racontent les origines du groupe, c'est Pop-hip (et la plupart des autres intervenants du groupe) qui ont disparu, c'est un album beaucoup plus en accord avec notre région que la région Est, c'est un album mélancolique qui propose une autre façade du groupe, plus personnelle pour une fois. C'est le genre d'album qui s’appréciera davantage avec le temps, au fil des écoutes dans la rue, dans le métro, dans sa chambre, avec son crayon titi à la main.

Mais à côté, on aura toujours des sons dissimulés dans l'album pour galvaniser les foules et pour endoctriner les non-habtués qui apparaissent comme des cerises d'un gâteau dont il faudra apprendre à apprécier le goût.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 687 fois
7 apprécient

Autres actions de Gui hewa Stup Virus