Écouter
Pochette The Blackening

The Blackening

(2007)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 1
  2. 1
  3. 3
  4. 10
  5. 23
  6. 55
  7. 145
  8. 237
  9. 161
  10. 67
  • 703
  • 89
  • 98
  • 4

Liste de morceauxThe Blackening

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(10:36)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:46)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:30)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:34)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:16)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(9:03)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(9:01)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(10:15)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:02)
1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(24:29)
- -
Critiques : avis d'internautes (6)
The Blackening
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Un chef d'oeuvre, ça ?!!

A sa sortie en mars 2007, The Blackening a reçu de nombreuses critiques élogieuses, qui me semblaient alors inappropriées. Non pas que le disque soit mauvais, non, mais simplement je ne parvenais pas à percevoir le chef d'œuvre dont tout le monde parlait. En effet, dans la forme, The Blackening a tout ce dont un fan de Machine Head pourrait rêver. De gros riffs, une production en béton, des... Lire la critique de The Blackening

2 2
Avatar chtimixeur
6
chtimixeur ·
Découverte
Ouvrez les bières et prévenez les voisins, il risque d'y avoir (un petit peu) de bruit...

Pondre 4 chansons de plus de 8 minutes sur un album de trash-métal, il fallait oser. Et Machine Head s'en sort haut la main et avec les honneurs. Y'a pas à tortiller 3 plombes du postérieur: le quatuor nous offre avec "The Blackening" un concentré de ce qu'ils savent faire de mieux. Entre les riffs accrocheurs du binôme Flynn/Demmel, des blasts de l'ami McClain, la basse sans concession de Duce...

4 1
Avatar Art-Breaker
9
·
Un album maîtrisé

Depuis que j'ai commencé l'écoute de la discographie de ce groupe, j'entends parler de cet album, qui est encore meilleure que le très bon Through the Ashes of Empires. Etant fan de Supercharger avec l'alternance de voix mélodique et plus violente, je dois dire que The Blackening le surpasse. En effet, l'album démarre avec un premier titre monumental de plus de 10 minutes, montrant... Lire l'avis à propos de The Blackening

1
Avatar DarkKnightReturn
9
DarkKnightReturn ·
Critique de The Blackening par Marc Poteaux

Je l'avoue, j'ai très tôt décroché avec Machine Head. Bien sûr, j'ai adoré "Burn My Eyes", et dodeliné du chef sur quelques autres titres de ses successeurs, mais rien de transcendant ne m'est parvenu depuis l'époque bénie de ce premier album. Ce "Blackening" présenté par le groupe lui-même comme un "Master Of Puppets" nouvelle génération (excusez du peu !), saura-t-il faire évoluer mon point de... Lire l'avis à propos de The Blackening

1
Avatar Marc Poteaux
8
Marc Poteaux ·
Toutes les critiques de l'album The Blackening (6)
Vous pourriez également aimer...