Écouter
Pochette The Good, the Bad & the Queen

The Good, the Bad & the Queen

(2007)
12345678910
Quand ?
7.2
  1. 0
  2. 1
  3. 1
  4. 12
  5. 33
  6. 111
  7. 210
  8. 226
  9. 75
  10. 30
  • 699
  • 66
  • 90
  • 2

Liste de morceauxThe Good, the Bad & the Queen

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:05)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:28)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:54)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:43)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:59)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:38)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:47)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:10)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:30)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:15)
Critiques : avis d'internautes (3)
The Good, the Bad & the Queen
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
franche deception

Finalement de tous les projets parallèles a Blur réalisés par damon Albarn je dois avouer que 'the good ,the bad & the queen est celui qui m'aura le plus déçu .Pourtant j'avais découvert l'album par le 'single' "herculean " ( a mon sens le meilleur titre ) et je pensais vraiment être a nouveau bluffé par cette collaboration entre Damon et des musiciens...

Avatar jimbomaniac
5
·
Critique de The Good, the Bad & the Queen par denizor

Dans la famille supergroupe, on n’avait pas vu ça depuis Audioslave. Simon Tong (guitariste de The Verve), Paul Simonon (bassiste chaloupé des Clash), Tony Allen (batteur endiablé de Fela Kuti) et… Damon Albarn. Louons l’esprit d’ouverture de l’ex Chanteur de Blur, qui après son expérience malienne et Gorillaz, prouve une nouvelle fois ses velléités de rencontre et de découverte. A moins que... Lire la critique de The Good, the Bad & the Queen

2
Avatar denizor
6
denizor ·
Découverte
Critique de The Good, the Bad & the Queen par Misarweth

Pour purger les matins grognons et les nuits grinçantes. L'imagination se débride et Londres brûle tandis que le vendredi devient un livre de Frank Miller qui aurait croisé Corto Maltese. La poésie du contraste et la violence de l'esthétique. Reprenez des forces. Lire l'avis à propos de The Good, the Bad & the Queen

Avatar Misarweth
8
Misarweth ·
Toutes les critiques de l'album The Good, the Bad & the Queen (3)
Vous pourriez également aimer...