Écouter
Pochette Triple S

Triple S

(2018)
12345678910
Quand ?
7.0
  1. 0
  2. 4
  3. 9
  4. 15
  5. 34
  6. 97
  7. 215
  8. 144
  9. 29
  10. 19
  • 566
  • 49
  • 62
  • 5

Liste de morceauxTriple S

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:15)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:02)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10

Critiques : avis d'internautes (2)

Triple S
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La sueur, la soif, les sous : 13 blo gang

On savait déjà plus ou moins à quoi s'attendre, les singles Vide et Somme ayant été déjà saignés depuis des mois : une nouvelle recette concoctée par le groupe Sevranais qui fait tant parler de lui et par le talentueux Ikaz Boi. Mais quand Zefor ouvre l'album avec Don Pablo, on constate que si la forme a évolué, l'essence du 13 block n'a pas bougé de neuf...

15 1
Avatar Olé_Renoul
8
·
Et reresuce des glands

Sur le papier, Triple S c'est un peu le concept le moins intéressant du monde : en gros on a Ikaz Boi qui produit 11 titres dans le genre trap d'Atlanta actuelle, pour 13 Block, groupe jusqu'ici connu pour avoir fait de la drill, qu'on résumera comme quelque chose de très bordélique et énervé. Donc un peu comme quand t'essayais d'expliquer en 2015 à tes potes... Lire la critique de Triple S

12 2
Avatar Yanga
8
Yanga ·
Toutes les critiques de l'album Triple S (2)