AD VITAM ÆTERNAM
5.3
AD VITAM ÆTERNAM

Album de Booba (2024)

Il y a quelques années, Booba livrait Ultra, son pire album, et annonçait qu'il serait son dernier. Heureusement pour la postérité, il n'en fut rien, et voilà le Duc de retour en 2024.

Pour faire simple, Ad Vitam Aeternam est une tentative pour Booba de renouer avec les recettes des gros succès de la seconde partie de sa carrière (celle d'après son album Lunatic de 2010). Influences latinos et caribéennes mêlée aux productions trap, quelques tentatives de tubes autotunés et de vrais morceaux de kickage émaillés de featuring au rang desquels l'inévitable Gato.

Le résultat est exactement ce que l'on pouvait en attendre. Tel le sportif vieillissant qui se maintient en forme en pratiquant sa discipline longtemps après que son pic athlétique soit passé, Booba livre un album sans génie, peu inspiré, malgré quelques bons couplets par-ci par là et des feats plutôt en forme. Ad Vitam Aeternam n'est pas vraiment mauvais, c'est juste qu'on s'en fout.


Ironiquement, Ad Vitam Aeternam, locution latine signifiant "pour toujours", souligne à quel point le zeitgeist (l'esprit du temps, du moment) a changé depuis le dernier grand album de Booba : Nero Nemesis. Comme quoi, il ne suffit pas d'être éternel pour être toujours dans le coup.

Ainsi Ad Vitam Aeternam éclaire de manière aussi intéressante qu'involontaire, la question du vieillissement des idoles du rap. Booba, personnage central, référentiel même du succès, omniprésent dans le discours des MCs et sur les réseaux sociaux, finit par ne plus pouvoir laisser sa musique exister que de manière anecdotique. Le cas, toute proportion gardée n'est pas sans rappeler celui d'un certain Kanye.

Ceux qui aiment Booba, ou qui l'ont aimé, iront écouter l'album par curiosité, pour se tenir au courant, mais il est difficile d'imaginer qu'Ad Vitam Aeternam sera capable de renouveler la fanbase du Duc, quand les princes de la new wave, La Fève en tête, agitent le genre.

Heureusement, l'album ne dure que 28 minutes et on en ressort sans être ennuyé, mais sans en vouloir encore. Surtout, il empêche la carrière de Booba de s'achever sur la purge qu'était Ultra.

Manaan
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs albums de Booba

Le 9 février 2024

Critique lue 578 fois

11 j'aime

2 commentaires

Manaan

Écrit par

Critique lue 578 fois

11
2

D'autres avis sur AD VITAM ÆTERNAM

AD VITAM ÆTERNAM
AleksWTFRU
5

Critique de AD VITAM ÆTERNAM par AleksWTFRU

A force de clashes, de recherches de buzz stupides sur les réseaux, on avait fini par comprendre que Booba s'ennuyait pendant sa retraite. Alors le Duc a décidé de sortir de son paisible EHPAD à...

le 12 févr. 2024

2 j'aime

AD VITAM ÆTERNAM
Robetrigan
6

Un bon EP pour B2O (me parlez pas d’album)

Ma critique peut se résumer assez simplement en réalité : un bon EP.Parce que oui, il aurait dû appeler le projet comme tel, il n’a clairement pas l’envergure d’un album, et ce sur tous les points,...

le 10 févr. 2024

2 j'aime

AD VITAM ÆTERNAM
YasujiroRilke
6

Critique de AD VITAM ÆTERNAM par Yasujirô Rilke

Tandis que B20 avait annoncé sa retraite avec l'excellent "ULTRA", le voilà de retour avec un album mineur, aux compo rythmiquement agencées pour TikTok. Attention au vilain orgueil de ne pas savoir...

le 15 févr. 2024

1 j'aime

Du même critique

Héra
Manaan
6

Georgio 25 ans, 40 ans de carrière.

Georgio a baroudé. Il en a fait du chemin depuis ses 18 ans et ses premiers freestyle, il en a passé des nuits à gratter le papier avec son stylo bic que son meilleur ami (mort du typhus depuis) lui...

le 16 nov. 2016

35 j'aime

2

Trône
Manaan
7

Est-on condamné à aimer Booba ?

C'est toujours la même chose. Booba sort un album, alors on se jette dessus pour l'écouter. La moitié des morceaux on a envie de le gifler, mais quand l'album est fini on y retourne parce qu'on a...

le 1 déc. 2017

27 j'aime

3

Feu
Manaan
9

100% Rap.

On ne va pas se mentir plus longtemps, l'album de Nekfeu vaut le détour. Il vaut même carrément la peine de prendre une pause bien méritée, une grande respiration et de notifier à tous les gêneurs...

le 8 juin 2015

24 j'aime

4