Dumb Flesh
7.1
Dumb Flesh

Album de Blanck Mass (2015)

Quand on traine depuis trop longtemps dans le monde de la musique électronique on commence à être assez vieux pour avoir connu et reconnaître les influences de ceux qu'on écoute. Pourquoi parler de ça là maintenant? Parce qu'en écoutant ce second album de Blanck Mass j'ai été ému par ce à quoi j'assistais. Boards of Canada - un autre duo d'Outre Manche - nous retourne le cerveau depuis 2 décennies avec sa nostalgie 70's, ne reniant jamais l'inspiration trouvée dans les illustrations sonores des vidéos d'éducation d'autres décennies. Dans 'Dumb Flesh' c'est mon enfance que je vois. Les prémices des images de synthèse, les démos de jeu vidéo en 3D, un truc terriblement début 90's... bref, un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.


Avec ce second album Blanck Mass prend ses distances avec la grandiloquence du premier album, qui flirtait avec le shoegaze, en toute grandiloquence. Fini les nappes de synthé dans lesquelles on se perd, les sons se font plus synthétiques et plus âpres, rappelant un autre artiste électronique contemporain, Oneohtrix Point Never. Le rapprochement parait évident tant les deux artistes explorent les mêmes sonorités de la musique par odinateur.


'Dumb Flesh' s'avère beaucoup moins convenu que 'Blanck Mass'. Plus pointu, plus piquant, plus hargneux. Comme un autre album de Fuckbuttons? Chacun sa réponse, mais pour moi c'est non. Le duo est sauvage, bruitiste, hardcore quand la version solo de Benjamin John Power est plus intello... et moins organique.


Différent du premier album éponyme de Blanck Mass, Dumb Flesh est un disque plus osé. La violence de Fuckbuttons est retrouvée, elle se met au service d'un album qui entend rescuciter la nostalgie d'une époque qui n'a jamais été. Plus celle des vieux, non, celle de ceux qui avaient plutôt 10 ans que 20 ans en 2000.

Crocodile
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs albums de 2015

Créée

le 28 sept. 2015

Critique lue 287 fois

2 j'aime

Crocodile

Écrit par

Critique lue 287 fois

2

D'autres avis sur Dumb Flesh

Dumb Flesh
Valentin_Lalbia
8

Du lourd avec la moitié de Fuck Buttons

Je vais pas vous la faire à l’envers. Je ne savais qui était Blanck Mass avant l’écoute de son dernier album: Dumb Flesh. J’ai failli crier au scandale tant l’album ressemble à du Fuck Buttons ! Quel...

le 16 juin 2015

2 j'aime

Du même critique

Comment se faire des amis
Crocodile
7

un bouquin à assumer, un peu

Oui, bon, j'avoue, avoir "Comment se faire des amis" dans sa bibliothèque ça transpire la loose. Oui, mais le titre original de ce bouquin c'est plutôt "comment se faire des amis et les manipuler",...

le 28 févr. 2011

50 j'aime

3

Des hommes sans loi
Crocodile
5

Critique de Des hommes sans loi par Crocodile

Lawless : Des Hommes Sans Loi est un film qui m'a carrément laissé sur ma faim. Le film nous invite à plonger dans l'univers de l'Amérique profonde des années 20-30, de la prohibition. Intéressant...

le 11 sept. 2012

40 j'aime

2

xx
Crocodile
7

Critique de xx par Crocodile

The XX a été la grosse hype de 2009. A une époque où les magazines musicaux ne font plus vraiment les ventes de disques (quels disques d'ailleurs?) on commence à connaître la recette. Ca commence par...

le 27 déc. 2011

29 j'aime

4