Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

To Be Kind
7.5
To Be Kind

Album de Swans (2014)

BRING THE SUUUUUUUUUUUUNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN (((((((((O)))))))) YOURNAMEISFUCKALLELUIAAAAAAA

J’ai téléchargé To Be Kind l’an dernier, quand j’habitais seul dans une petite commune du sud de la France, dans une rue en pente, sous une cathédrale immense aux accents gothiques. Je lançais Screen Shot dans le noir, le soir, sous la pluie, j’écoutais l’album en entier le dimanche après-midi, dans une solitude étouffante qui s’est transformée en dégoût.
Ecouter To Be Kind, c’est s’assurer de prendre le temps, se lancer dans un morceau d’une demi-heure auquel tu ne peux que t’agripper. Cet album est un monstre, une bête féroce qui te roule sur la tête et qui te fracasse.

Ce qui est prodigieux avec ces morceaux, c’est qu’ils auraient très bien pu en faire des hymnes punk gothique de 3 minutes, mais qu’en les étirant dans le temps, parfois pendant une demi-heure, ça crée un suspens incroyable, on attend des moments précis, des climax qui justifient complètement tout le temps qui les précède. C’est comme de la cuisine, il faut être patient et attendre que ça bouille (subjonctif présent de bouillir, oui madame), que ça revienne, et que ça jaillisse. De la chimie des enfers.

Donc il faut prendre le temps de se laisser embarquer par Screen Shot pour que les deux dernières minutes pètent le feu, se laisser harceler par le rythme syncopé d’Oxygen pour attendre la pause INCROYABLE au milieu du morceau, juste avant qu’il reprenne “I’LL STEAL ALL THE OXYGEN”, le moment au les choeurs arrivent dans Little God, mais on comprend pas trop ce qu’ils disent mais C’EST PAS GRAVE C’EST ENORME, on a l’impression qu’une secte satanique est arrivée dans le studio au moment où ils enregistraient le morceau et que le ciel s’est mis à noircir et tout le monde a fui parce qu’ils avaient peur que le soleil ne réapparaisse jamais, MAIS ATTENDS LE SOLEIL REVIENT DANS LE MORCEAU SUIVANT, QUAND ILS CRIENT BRIIING THE SUUUUUUUUNNNNNN, et après y a un cheval, comme dans le cheval de Turin de Bela Tarr où tout le film est noir et où y a rien qui se passe, juste la fin du monde dans le noir, BAM, comme ça, et ensuite et surtout y a SHE LOVES US!!!!! ET GIRA QUI GUEULE YOUR NAME IS FUCK!!!!!! ET ENSUITE ON COMPREND PLUS RIEN ET C’EST TROP BIEEEEN AHAAHAHAHAHAH YOUR NAME IS FUCK!!!! FUCK FUCK FUCK!!!!


Non vraiment c’est prodigieux.
Garfounkill
10
Écrit par

Créée

le 4 janv. 2015

Critique lue 1.2K fois

30 j'aime

3 commentaires

Garfounkill

Écrit par

Critique lue 1.2K fois

30
3

D'autres avis sur To Be Kind

To Be Kind
TWazoo
9

Etude de cas : le rêve de Monsieur G.

L'auteur tient à signaler au lecteur averti que la retranscription de cet entretien clinique lui est fournie dans le seul but d'offrir à ses yeux candides l'observation de certains processus...

le 27 sept. 2014

11 j'aime

3

To Be Kind
Feedbacker
9

Gira bien qui Gira le dernier

J'ai à peine eu le temps de me remettre de l'écrasant The Seer, sorti il y a deux ans, que voilà les Swans de retour pour un troisième disque post-reformation. Deux ans à écouter les Swans, à...

le 17 avr. 2014

11 j'aime

8

To Be Kind
MathieuCan
5

pas emporté

Pas convaincu du tout. J'admire le travail, les 32 mn, l'ambiance, l'univers, mais au final, ce qui reste c'est l'envie de ne pas le réécouter qui gagne et pour moi, c'est presque l'unique argument...

le 16 mai 2014

10 j'aime

Du même critique

Roman avec cocaïne
Garfounkill
10

Souvenir, avec ou sans cocaine.

Ya trois ans. C'était dans le petit CDI du lycée. J'arpente les trois étagères remplies de romans. J'ai la tête dans le cul, je viens de me réveiller. La lune est encore là. La pluie bat contre la...

le 30 avr. 2011

54 j'aime

8

Les Vagues
Garfounkill
10

Intense jusqu'au dégoût

Les vagues est un voyage introspectif dont on ne se remet pas. Avec un départ heureux en apparence. Comme lorsqu'on se jette dans l'eau, heureux de retrouver la mer, au début des vacances; on nage...

le 30 juil. 2011

38 j'aime

4

Cosmos
Garfounkill
9

Prélude en Bordel Majeur pour le Déconstructivisme Total et la Révélation de la Jouissance Cosmique

J'ai découvert Cosmos lors de mes études poussées et abracabrantesques de l'univers Zappaien : une interview de je ne sais plus qui à propos de je ne sais plus quel concept flou (mais très...

le 30 avr. 2011

33 j'aime

4