Un requiem un ton en dessous

Avis sur Bad Ass : Kitty Kitty Kill Kill

Avatar Cabot3
Critique publiée par le

Quelques temps après la fin de Bad Ass et son succès commercial, Dead End revient pour le plus grand plaisir de tous (et de son éditeur ?) après un spin off correct (qui remplit une ellipse de l'histoire principale) dans Jack Goes to Hell, on aurait put croire que ce tome ne soit pas centré sur Dead End mais ce n'est pas le cas. Ce tome certes présente bien le personnage de Amadeus Kitty, mais celui-ci se contente d'un acte principal où l'action est en fait centré sur Dead End pas très intéressant dans son scénario et un peu longuet. En effet à l'image des (quasi) monologues de Dead End, seuls quelques traits sont là pour sauver cette courte histoire qui finalement ne nous emballe pas comme la série principale par sa frénésie et son humour. Ici, à l'image que certains ont de la musique classique, on se pose et on prend le temps d'écouter Dead End qui essaye de rendre drôle tout cela mais n'y parvient pas complètement.

Pour le dessin Julien Motteler (que je découvre) livre un copie à l'image de la couverture, avec ce style un peu anguleux qui n'est pas pour déplaire, la colorisation permet quand à elle de toujours bien lire l'action.
Au final Herik Hanna aura échoué à nous emmener dans un tourbillon d'action et d'humour et nous aura en fait plutôt endormi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 46 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cabot3 Bad Ass : Kitty Kitty Kill Kill