Avis sur

Batman : Dark Knight III, tome 2 par Kab

Avatar Kab
Critique publiée par le

Que ce fut vite lu et que Miller est en fait pas là.

Be Kind Rewind, période de fête je suis allez trop vite.

Bruce se fait passer pour mort, mais ne l'est pas, son corps à juste lâché ou presque et c'est donc l'ancienne Robin qui à pris la cape. Mais les deux héros vont devoir une nouvelle fois sortir de leur refuge quand les Kryptoniens de Kandor (la ville en bouteille vous savez) se conduisent comme de vulgaires terroriste et font exploser une ville (pour une race alien censément plus intelligente, avancée et surtout avec les pouvoirs de Superman, balancé un Kamikaze c'est tout de même un peu con, même si c'est bien marquant).

Bref Batman & Robin... euh pardon, Batman &... (euh... ben, en fait on sait pas trop si c'est Batgirl Batwoman, ou Batman) Bref les deux héros vont réveiller Superman qui roupille dans la forteresse de solitude. Ce dernier voit ce que sa race à fait et décide les affronter. Le hic c'est que sa fille est dans le lot et qu'il se refuse à la frappée.

Je vus en dit pas plus vu que là c'est déjà 95% du bouquin. Et là... C'est le drame. ben oui le drame parce que ça se lit en 20 minutes chrono en prenant son temps, parce que c'est diablement creux et vide, que ça n'a pas la force du premier (ça il fallait s'y attendre et c'était une certitude), ni même celle du second.

Azza fait dans le minimaliste et le réac de base, Barbara est devenue une alcoolique sans qu'on sache pourquoi, on s'attache pas ou peu au personnage car ils ne sont pas développé, rien n'est vraiment expliqué, c'est juste un enchaînement de scène une histoire vu de loin. C'est très froid comme si c'était Hickman qui l'avait écrit (ce dernier préférant s'intéresser à l'action plutôt qu'au personnages ne les développant que peu). Bref c'est pas folichon.

Le seul bon point c'est Andy Kubert qui offre de très belles planches.

Ah si j'oubliais. En soit j'ai rien contre à explorer l'univers du DK sinon que je trouve ça d'une stupidité folle et d'un manque d'imagination le plus total, mais bon bref. mais surtout le créateur Miller n'a vraiment fait qu'apposer son nom. dans le premier tome il y avait au moins des back-up. Là c'est juste 4 planches max. Non sérieux. du routage de gueule.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 233 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Kab Batman : Dark Knight III, tome 2