Strings et psychogun

Avis sur Cobra The Space Pirate

Avatar Baron Samedi
Critique publiée par le

Cobra - The space pirate : Cobra s'est fait greffé un psycho-gun dans le bras gauche. Il jouit d'une réputation très solide dans l'espace comme étant un pirate humain immortel. Pour assurer sa tranquillité, il décide de changer de visage, mais perd la mémoire par la même occasion...

Excellent manga, qui a étrangement bien vieilli.

J'ai eu la chance de lire une version édité par Blackbox avec des pages couleurs et en version non-censurée (pas de quoi s'affoler non plus, hormis quelques paires de seins...)

Le manga se déroule sur 12 volumes, et plusieurs aventures sont narrées. Pas vraiment de fil conducteur entre les différentes histoires, hormis quelques personnages qui reviennent occasionnellement.

Les meilleures histoires sont les plus longues, avec notamment des ennemis phares de la série : Salamandar, Zéro, et surtout Cristal boy, qui détient un rôle inédit dans l'animé, et très important pour comprendre le passé de Cobra. On retient également les match de rugball qui sont un moment important de la série.

Le manga a bien vieilli donc, avec des planches très dynamiques, et des inventions futuristes loin d'être ridicules à notre époques, à base de vaisseaux tirés de véhicules connus, et customisé pour l'espace. Une belle idée qui fait penser à Madmax. Quelques petits clins d'oeil, notamment à Alien sont les bienvenus également.

Côté dessin, une bonne évolution est constatée, mais l'auteur ne peut s'empêcher de dessiner TOUTES les nanas en strings... Et Cobra, lui, prend sa douche en slip....

Bref, une bonne série donc, qui n'a pas vraiment de fin, et c'est dommage, mais qui complète parfaitement l'animé (qui a dû s'arrêter environ à la moitié du manga).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 268 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Baron Samedi Cobra The Space Pirate