👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

ADN : Emir est un grand-père qui a connu la guerre d'Algérie, et autour duquel toute la famille trouve du réconfort. Lors de son décès, le ciment familial s'effrite, et le choc déclenche chez Neige un besoin de découvrir ses origines au delà des conflits qu'elle entretien avec ses parents.

Pas DU TOUT convaincu par le truc.

Déjà il faut se fader le décès et l'enterrement du grand-père avant que ça ne commence. Pas de problème en soit, sauf que ça nous amène à 50 minutes de film sur 1h30 à peine. On ne nous épargne rien dans les conflits de famille et les clichés. On sent de l'authenticité dans ce film de la part de Maïwenn, et lorsqu'on lit sa biographie, on comprend qu'on est pratiquement dans une autobiographie. Mouais, est-ce que ça vaut le coup de laver son linge sale en famille...? Pas sûr.

On a beaucoup de mal à adhérer à la proposition lorsqu'elle se plonge à corps perdu dans l'histoire et la culture Algérienne. C'est hyper survolé et on est complètement exclu de ce qu'elle découvre ou apprend. Son personnage y trouve un réconfort pour surmonter son deuil, certainement, mais elle aurait aussi bien pu faire du tricot ou du stock-car.

Bref, le film ne trouve pas d'accroche autre que les conflits de famille qui en sont le fil rouge. Pas grand chose sur les tests ADN, pas grand chose sur l'Algérie et son histoire. Dès lors qu'un thème est abordé, on passe à autre chose.

On a le sentiment que Maïwenn étale sa vie personnelle dans cette fiction, et pour tout dire, on s'en fout un peu.

Baron_Samedi
3
Écrit par

il y a plus d’un an

15 j'aime

ADN
Baron_Samedi
3
ADN

Lave ton linge sale en famille

ADN : Emir est un grand-père qui a connu la guerre d'Algérie, et autour duquel toute la famille trouve du réconfort. Lors de son décès, le ciment familial s'effrite, et le choc déclenche chez Neige...

Lire la critique

il y a plus d’un an

15 j'aime

ADN
JonathanRodriguez
7
ADN

L'art de la vitalité

Cinq ans après Mon Roi, Maïwenn retrouve le chemin de la réalisation avec ADN. Un drame intimiste, sobre et très personnel, qui questionne le deuil et la quête des origines dans la France...

Lire la critique

il y a 2 ans

15 j'aime

ADN
Lefilmdujour
5
ADN

Miroir, mon beau miroir...

C'était la première fois hier que j'allais voir un film de Maïwenn, réalisatrice reconnue en France, après notamment deux succès que je dois absolument rattraper : Mon roi (2015) et Polisse...

Lire la critique

il y a plus d’un an

14 j'aime

4

ADN
Baron_Samedi
3
ADN

Lave ton linge sale en famille

ADN : Emir est un grand-père qui a connu la guerre d'Algérie, et autour duquel toute la famille trouve du réconfort. Lors de son décès, le ciment familial s'effrite, et le choc déclenche chez Neige...

Lire la critique

il y a plus d’un an

15 j'aime

Aya et la Sorcière
Baron_Samedi
6

Aya pas fini son film

Aya et la sorcière : Aya grandit dans un orphelinat dans lequel elle parvient à manipuler son monde. Un jour, elle est adoptée par une sorcière. Espérant en devenir l'apprentie, elle découvre qu'elle...

Lire la critique

il y a plus d’un an

12 j'aime

2

Conjuring : Sous l'emprise du diable
Baron_Samedi
4

Quand t'as pas le niveau de tes références

Conjuring - Sous l'emprise du diable : Lorraine et Ed Warren sont appelés pour pratiquer l'exorcisme de jeune David Glatzel. Alors qu'ils sont en train de perdre la partie, Arne, le beau-frère de...

Lire la critique

il y a 1 an

9 j'aime

2