Avis sur

Come prima par ouaillenot

Avatar ouaillenot
Critique publiée par le

Une belle escapade à la recherche de l'héritage familiale qui réunit deux frères aux personnalités bien aiguisées, le tout dans une Italie sublimée.
Les personnages étriqués par leur héritage, qu'il soit social, familial ou issu de l'enfance sont la prédilection d'Alfred, et on retrouve bien cet aspect dans ce road-trip au couleurs flamboyantes. A l'heure où la soif de liberté nourrit les rêves de l'ainé, son cadet se construit dans son admiration sans borne pour son caractériel grand frère. Mais dans l'Italie de l'entre-deux-guerres, il y a des choix plus irréversibles que d'autres. Et c'est seulement après plusieurs dizaines d'années de séparation que les frères se retrouvent, alors que leur père est sur son lit de mort.
La thématique est récurrente, les histoires familiales du genre peut-être trop souvent mises en scène dans la culture française, mais elle a le mérite de poser des questions essentielles, ou devrais-je dire existentielles, puisqu'elle touche aux choix d'une existence. Peut-on réellement rejeter son propre fils en vertu d'un choix de jeunesse ? Y a-t-il des décisions sur lesquelles nous ne pouvons jamais revenir, qu'elles qu'en fussent les raisons ? L'adulte doit-il se conformer à ses rêves ou à ses déceptions d'enfant, en dépit de sa réalité propre ? Sommes nous d'avantage contraints par notre passé, par la société, ou par nos liens familiaux ?
Ce sont autant de questions qui traversent cette BD sans en poser ouvertement aucune, grâce au dessin parfaitement maitrisé, qui permet aux dialogues d'être somme toute assez épars.
Sans doute le scénario reste-t-il un tantinet attendu, surtout vers la fin, pour en faire un peu plus que cette très belle balade introspective.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 94 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ouaillenot Come prima