Tokyo Ghost : tech, drug and TV Show

Avis sur Éden Atomique - Tokyo Ghost, tome 1

Avatar seleniel
Critique publiée par le

Dans un futur pas si fantaisiste que cela, les ravages écologiques ont bouleversé le monde tandis que la technologie s’est trouvée toute entière livrée au développement de l’industrie du spectacle. Chaque individu se trouve ainsi modifié de façon à pouvoir suivre en continue une multitude programmes tous plus débilitants et débilisants les uns que les autres, chimères plus que probables des émissions de téléréalité de nos chaînes de télévision et des vidéo virales propres aux réseaux sociaux et supports Internet.

Et tous de s’avachir dans des simulacres de canapés, bardés de tuyaux pour les besoins naturels, captifs des images. Produites par Flak Corp, société de production qui détient désormais à Los Angeles les pouvoirs économiques et politiques. Et pour ceux qui y échapperaient, ou n’y auraient pas accès, ne restent que la rue, la violence et la drogue.

Nous suivons les aventures de Led Dent et Debbie Decay. Le premier est un agent de Flak Corp, le meilleur même. C’est-à-dire le plus accro et le plus décérébré qui soit. Tandis que la seconde est l’une des dernières « zero tech » de la ville, une humaine cent pour cent naturelle. Et pour sauver, et donc sevrer, son amant, Debbie compte fuir à Tokyo, cité dont on dit qu’elle a banni la technologie pour retourner à une vie en harmonie avec la nature.

Outre son propos plutôt ambitieux qui aborde directement des questionnements politiques, environnementaux et sociétaux, Tokyo Ghost mêle des imaginaires issus aussi bien de Mad Max que des univers Cyberpunk, dans un cocktail d’action brutale et par le biais d’un récit à la dramaturgie solidement établie.

Mais c’est surtout le regard que jette le récit sur notre addiction, déjà prégnante, à la technologie qui fait mouche, amorçant une réflexion à laquelle on ne peut qu’être sensible. L’irruption d’Internet, et plus récemment des smartphones dans nos vies ayant, nous le constatons quotidiennement, d’ores et déjà bouleversé notre existence et notre rapport aux autres, nos modes de vies et nos normes sociales.

Notons que deux éditions du volume sont parues : l’une en couleur et l’autre en noir et blanc, dans un format un peu plus grand. Rien d’étonnant quand on connaît le dessinateur, Sean Murphy. En effet, et malgré le fait qu’il reconnaisse les talents de coloriste de Matt Hollingworth, il prise particulièrement le trait pur et travaille les planches pour qu’elles existent en elles-mêmes, usant pour cela fréquemment d’aplats noirs. S’il nous semble tenir là un titre à lire impérativement, la difficulté sera ainsi bien de choisir entre les deux versions.

Davantage de Rick Remender? C'est sur actuabd.com

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 756 fois
4 apprécient

seleniel a ajouté ce comics à 2 listes Éden Atomique - Tokyo Ghost, tome 1

  • Bd
    Couverture L'Impossible Odyssée - Black Science, tome 3

    Lectures comics 2016

    Avec : L'Impossible Odyssée - Black Science, tome 3, Venu du froid - Polar, tome 1, Adieu - Fables, tome 25, Golem,

  • Sondage Bd
    Cover Les meilleurs comics de 2016

    Les meilleurs comics de 2016

    Avec : Batman : La malédiction qui s'abattit sur Gotham, La peur qui rôde - Providence, tome 1, Éden Atomique - Tokyo Ghost, tome 1, Extraordinary Machine - Bitch Planet, tome 1,

Autres actions de seleniel Éden Atomique - Tokyo Ghost, tome 1