Robotic and so on

Avis sur Étoiles de métal - Descender, tome 1

Avatar Arkeniax
Critique publiée par le

Ouais ! De la S-F Space-opera avec des robots ! Ouais !

Descender se déroule dans un monde futuriste où l'humanité a du faire face à l'apparition subite, immédiate et douloureuse de robots géants (mais genre, vraiment géants !), les Moissonneurs (#MassEffect), qui leur en ont mis plein la gueule. A la suite de cette catastrophe, les humains se retournent contre les robots, en faisant l'amalgame classique du "T'es un robot, donc t'es comme eux", et perpétuent des massacres de masse. Seulement, il s’avère que ces Moissonneurs possèdent un "Codex" (en gros, l'ADN robot) similaire à celui d'une gamme de robots de compagnie TIM, dont l'un des derniers modèles survivants, Tim-21, vient tout juste de se réveiller d'un long sommeil d'une dizaine d'années, il va dès lors devenir le centre de toutes les convoitises pour toutes les factions de la galaxie.

J'ai acheté ce comics sans trop savoir à quoi m'attendre, et putain, c'est génialissime !
On a une foultitude de références et d'inspirations très claires, que ce soit bien évidemment Isaac Asimov et sa saga des Robots, du Star Wars, pour l'univers Space-opera; les robots géants rajoutent un petit coté Gundam/Evangelion pas désagréable; on a aussi un peu de A.I Artificial Intelligence, et même un peu d'Astro Boy, avec le personnage de Tim et sa quête identitaire !
Évidemment, avec un theme comme l'intelligence artificielle, on aborde les questions classiques, comme ce qui fait notre humanité, ou le rapport hommes-machines, mais tout en abordant des sujets plus graves, comme le génocide, l’intolérance ou l'amalgame.

La différence entre l'être humain et le robot n'est peut-être pas aussi significative que celle qui oppose l'intelligence et la bêtise. - Isaac Asimov, Les cavernes d'acier

D'ailleurs, l'amalgame est un sujet qui colle plutôt bien avec l'actualité, vu que de nos jours, les gens peuvent facilement faire l'amalgame entre les djihadistes, soldats de Daech et autre débiles profonds, et la communauté musulmane de manière générale. Içi, les humains font l'amalgame "Ouais, les Moissonneurs, c’est des robots, donc tous les robots c'est des Moissonneurs". Je trouve ça plutôt intéressant, le sujet de la segmentation des robots n'est pas neuf, mais abordé dans le contexte politique actuel lui donne un tout autre visage et une toute autre portée, j'aime bien.

Et puis avec ce comics, j'ai découvert Dustin Nguyen, que je ne connaissait pas, mais croyez moi, je vais me souvenir de lui !
En un mot : Aquarelle...
... Oui, bon, un mot, ça suffit pas, donc : Putain de dessins en aquarelle qui déchirent sa race !
Les chara-designs sont stylisés les couleurs sont magnifiques, les visages sont super expressifs, et le découpage est excellent. L'emploi d'aquarelle donne même un aspect un peu fantasmagorique, un peu comme si nous ce que nous lisions n’était qu'un rêve éveillé dont on refuserait de se détacher. C'est beau...

Alors allez y, lisez Descender, et commencez à rêver.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 598 fois
5 apprécient

Arkeniax a ajouté ce comics à 1 liste Étoiles de métal - Descender, tome 1

  • Bd
    Couverture Bilbo le hobbit

    Journal d'un explorateur

    Mon journal personnel de mes lectures et découvertes dans le domaine des comics, par ordre de lecture.

Autres actions de Arkeniax Étoiles de métal - Descender, tome 1