Avis sur

Fairy Tail par Shaynning

Avatar Shaynning
Critique publiée par le

"Fairy tail" est un shonen, et ce titre, reprend des éléments assez typiques du genre. On a donc Lucy, le personnage principal, qui a le traditionnel look de l’héroïne shonen ( grosses boules, assez jolie, pas très vêtue) mais qui a somme toute assez de jugeotte et est capable de se battre. Lucy est une mage constellationniste, qui peut donc solliciter l'aide d'esprits grâce à des clés. Bien sur, il lui faut un partenaire masculin, qui dans ce cas-ci se nomme Natsu ( Été) un héro badass qui connait de fulgurantes montée de QI quand il se bat, mais régresse à une intelligence limite déficitaire quand il est au neutre. Natsu est enthousiaste, bagarreur, impulsif, rigolo et aime bien faire la fête. Ce mage musclé aux cheveux roses est un "Chasseur de dragon" associé à l'élément du feu, ce qui fait de lui une sorte de demi-homme demi-dragon.

Fairy tail est un univers fantasy dans lequel la magie est omniprésente en raison des mages. Ces derniers se regroupent sous forme de guildes, qui sont des organisations leur permettant de travailler et de socialiser. Dans le premier tome, Lucy aspire a devenir membre de la guilde Fairy tail, dans la ville de Magnolia, réputée aussi bien pour la force de ses membres que leur discutable façon de faire leurs missions. Arrivée dans une petite ville, elle croise la route d'un charlatan qui se fait passer pour un mage de la fameuse guilde, "La Salamande". Ce dernier est en réalité un trafiquant d'être humain, qui ne recule devant aucune bassesses magiques pour "recruter" ses victimes. Néanmoins, un autre énergumène a eu vent de la présence de la Salamandre : celui qui porte réellement ce pseudonyme, Natsu. Il s'est présenté avec son camarade Happy, un chat volant, dans la ville. Passablement mécontent de voir qu'on salit le nom de la guilde en se faisant passer pour l'un de ses membre ( lui-même en l’occurrence ), Natsu règle les choses à sa manière et le tout se termine en bonne bagarre magique hautement inflammable et une partie de la ville détruite. Le tome s'achève avec Natsu et Lucy, flanqué d'Happy, quittant les lieux en tout hâte pour rejoindre la guilde.

Un premier tome efficace, qui donne le ton assez vite: une guilde singulière qui promet une sacrée bande de lurons déjantés, une héroïne qui aspire à vivre de nouvelles aventures, un partenaire masculin qui a des pouvoirs assez monstrueux malgré un tempérament joyeux, un animal de compagnie sympathique, un univers magique assez créatif.

Bref, sans réinventer le style, assez déjà-vu, le scénario est bien monté, la lecture est rondement menée, les personnages sont amusants et l'univers magique promet pleins d'objets et lieux inusités.

J'ai bien aimé les clés de Lucy, dont certaines sont associés aux signes du zodiaque ( le Verseau entre autre). Les cercles de magie sont très cool, également.

On remarquera néanmoins que l'auteur n’innove pas beaucoup sur ces propres personnages: pour ceux qui on lu "Rave", Haru et Natsu sont pratiquement identiques physiquement, hormis la couleur de leurs cheveux. Même constat pour Lucy. Et quelques éléments sont carrément rapportés, notamment ce drôle de bonhomme de neige tremblotant. Ce n'est pas une critique, juste un constat. D'ailleurs, la nouvelle série de Hiro Mashima , Eden Zero, fait exactement le même traitement à ses personnages. Un Natsu aux cheveux noirs avec une Lucy qui a changer de coupe de cheveux.

Fairy tail n'est donc pas original dans sa forme, mais plutôt dans ses détails. On y retrouve les même stéréotypes que les autres shonen d'aventure fantasy, les mêmes gags un peu naïfs, à peu près le même ordre de péripéties allant en crescendo vers l'ultime méchant ( qui lui était plutôt original à ses premières apparitions avant de péter un câble) les mêmes complexes physiques chez les personnages féminins ( ça c'est vraiment surfait) et la même supra-méga-guerre en bout de ligne. Les personnages ont presque tous des vécu très dramatiques qui justifie soit leur force démentielle actuelle ou leur corruption.

J'ai tout de même passer un bon moment avec cette bande d'olibrius ( qui me rappellent ceux de One Piece), qui assument leur différence et se soutiennent envers et contre tous, mais c'est aussi la dernière du genre que je lis, car le genre souffre beaucoup de redondances, de stéréotypes faciles et on retrouve trop de claques entre les séries.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 52 fois
Aucun vote pour le moment

Shaynning a ajouté ce manga à 5 listes Fairy Tail

Autres actions de Shaynning Fairy Tail