Un lien avec GTO ténue mais une vraie identité

Avis sur Gokusen, tome 1

Avatar T3kr0m
Critique publiée par le

J'ai acheté l'intégrale de Gokusen sur un coup de tête.
Il était vendu comme un GTO like et ça m'a clairement attiré.

Bon après la lecture des 15 tomes il est clair que ce manga ne ressemble pas à GTO.
Déjà parce que GTO est un shonen alors que là il s'agit d'un josei.
Résultat tout est différent, le dessin est moins bourrin, l'humour est moins bourrin et franchement c'est appréciable.

Visuellement, Gokusen fait montre d'un certain minimalisme dans le trait. Pas de surexpression de traits ni de giclées de sang. Ce "vide" permets par contre de donner un cadre plus serein au manga. L'histoire se déroule mais n'en rajoute pas dans le n'importe quoi. Je me doute que ça ne plaira pas forcément à tout le monde mais j'ai apprécié ce style assez proche de la ligne claire de Hergé.
A noter que sur 15 tomes je n'ai pas été choqué par des dessins et qu'il n'y a pas d'incohérence visuelle.

Sur le scénario comme je l'ai dis c'est plus surprenant Yamaguchi ( enfin Yankumi on l’appellera comme ça ) est la fille d'un parrain yakuza respecté mais elle décide de devenir enseignante dans un lycée à problèmes. Difficile de dire d'un point de vue français à quel point c'est impactant mais il est clair à lire l'histoire que c'est très très mal vu au Japon ( là on touche plus à des non dits ).
Elle devient donc enseignante à Shirokin, lycée qui ferait passer celui d'Onizuka pour de la blague tout en ne disant pas ses liens. Evidemment l'intrigue va au fur et à mesure dévoiler la vérité ( bon là pas de surprise ) mais ce n'est clairement pas l'enjeu principal.
Ainsi durant les 15 tomes que durent l'histoire seront abordés des thèmes classiques ( les lycéens qui sont pas si mauvais que ça ) mais également le fonctionnement des yakuzas, leur liens avec la police, les autres clans, etc ... C'est vraiment intéressant car comme je l'ai dit l'histoire reste assez soft. Alors bon Yankumi est quand même sacrément forte et bourrine mais son caractère franc du collier en fait un personnage auquel j'ai tout de suite accroché.

A noter les passages avec le gokuchien ( le gokudo chien ) qui donnent vraiment dans le n'importe quoi mais qui m'ont bien fait rire ( cela dit tout le manga m'a fait rire ).

Mention spéciale au général lion rouge qui se demande toujours comment il a pu se retrouver dans des situations pareilles.

Au final les 15 tomes ne laissent ni temps mort ni longueur. C'est pile la longueur nécessaire à développer la personnalités des protagonistes et à se clôturer sur une belle fin ouverte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 112 fois
1 apprécie

Autres actions de T3kr0m Gokusen, tome 1