Avis sur

La Cour des hiboux - Batman, tome 1 par Dicoland

Avatar Dicoland
Critique publiée par le

Tatatata ! Voilà ma première critique sur ce site ! Je n'avais pas pour idée d'écrire une critique aujourd'hui, en sortant de mon lit, mais voilà, j'ai lu cette BD qui m'a laissé... admiratif, et plein d'inspiration. Je remercie d'ailleurs le site qui permet au débutant comme moi d'écrire des critiques sans prétention.

Je dois avouer que j'avais un peu du mal avec l'univers des comics, mais c'est surtout parce que j'étais coincé dans mon ignorance, et surtout parce que j'avais encore cette image dans la tête du Batman qu'on a tous regardé quand on était petit (bien sur je n'irai pas dire que c'était naze, car à l'époque j'adorais ça, mais ce Batman là était destiné à un public enfantin). J'avais donc dans la tête une image plutôt enfantine des super-héros, et je ne m'attendais pas à... CA. Je suis donc un débutant de l'univers DC Comics, et j'ai lu ce tome sans prendre en compte toute la série Batman, cela veut dire que je me base seulement sur cette BD.

L'histoire commence il y a environ deux mois, lorsque j'étais à la Fac et que deux de mes amis n'arrêtaient pas de parler de leur BD sur Batman, Superman et autres. J'avais l'impression, sincèrement, de les voir retomber en enfance (désolé les gars, vous vous reconnaîtrez ;)). J'ai finalement décidé de m'y mettre, en lisant au début les Walking Dead, puis en m'intéressant aux Marvel Season One. J'ai acheté par la suite le Superman présenté par Geoff Johns qui était plus que génial et qui a laissé à la porte tous mes préjugés. S'ensuit plusieurs BD (dont je ne parlerai pas, cette critique est déjà bien trop longue!), jusqu'à "La cour des Hiboux". Je dois vous avouer que j'ai adoré. Urban Comics me révèle un univers d'adulte à la hauteur de toutes mes espérances. Les scénarios qui s'emmêlent et qui en font la complexité, les allusions aux anciennes BD, révélateurs de l'univers immense qu'a su créé DC comics depuis les années 40, les dessins, qui je dois le dire, m'ont mis sur le ass, bref tout y était. L'univers comics semble être un puit sans fond, que je suis pressé d'explorer.

Batman, un type assoiffé de vengeance, qui a les nerfs et qui veut défendre tout les gentils en utilisant ses super-gadgets, avec une touche de philosophie. J'ai particulièrement adoré le passage ou Batman se retrouve dans les égouts où Alan Wayne fut massacré et je crois avoir été, aussi bouleversé que Bruce lui-même, sans même avoir bu l'eau de la fontaine.

Moi qui était en manque d'activités-culturelles-à-faire-chez-moi-dans-mon-lit-autre-que-les-films-et-les-séries, je remercie Urban Comics, et attend avec impatience de lire le Tome 2 que je vais m'empresser d'acheter ;).

Cordialement, DiColand

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1000 fois
6 apprécient

Autres actions de Dicoland La Cour des hiboux - Batman, tome 1