Découverte d'un univers inconnu

Avis sur La Jeunesse de Picsou 1/2 - La Grande épopée de...

Avatar Floax
Critique publiée par le

Je n'avais jamais lu cette fameuse "Jeunesse de Picsou" auparavant, et à force de la voir trôner dans le top 10 BD de SensCritique, j'ai eu envie de la lire. Cette réedition tombait donc à point nommé, pour moi qui n'ai jamais lu la moindre aventure Picsou, Donald ou même Disney, et qui ne connait cet univers que via le dessin-animé "la bande à Picsou". A l'époque, j'étais plutôt Spirou Magazine en fait.

Du coup, découverte totale, et je ne savais absolument pas à quoi m'attendre avant d'ouvrir le beau recueil (quoique c'est un peu dommage que la couverture soit souple). La première chose qui m'avait frappé, c'était la présence de nombreux dossiers explicatifs, qui expliquent comment la bd fut réalisée, et ses inspirations. D'ordinaire, c'est typiquement le genre de trucs qui m'ennuient profondément dans une bd, mais par curiosité j'ai essayé, et c'est finalement ça qui m'a donné envie de dévorer le bouquin ! Les commentaires de Don Rosa sont extrêmement intéressants, que ce soit pour les profanes ou les "canardophiles" les plus avertis. Il explique au lecteur le calvaire que ce fut pour réaliser une histoire cohérente, en se basant sur la mythologie instaurée par Barks, il révèle plein de petites erreurs qu'il a pu faire dans ses histoires, plein de petits détails qu'il a disséminé pour établir une certaine cohérence avec les histoires de Barks (un souci du détail vraiment impressionnant) et il révèle même ses inspirations, du cinéma notamment. Instructif, et le tout est dit sans complexe, sans langue de bois, et avec beaucoup de modestie.

Mais passons maintenant au fond. Douze histoires, de qualité fort variable, qui permettent de comprendre comment Balthazar Picsou est devenu l'homme(/le canard) le plus riche du monde. Et même en connaissant le dénouement final (=Picsou devient riche) avant d'ouvrir le volume, le tout surprend, et émeut. On apprend beaucoup sur Picsou (forcément), et l'évolution de son apparence, de son caractère est faite progressivement avec beaucoup de subtilité : je n'ai jamais eu l'impression que Don Rosa avait forcé son récit pour introduire des éléments, et vu la bagatelle de personnages et histoires à introduire, c'est un véritable exploit ! Certaines histoires représentent aussi l'Aventure avec un grand A, et sont vraiment passionnantes à lire (Mississipi, Afrique du Sud, Australie, Canada). D'autres tentent d'opter plus vers l'humour, avec moins de succès. Par moments, on sent d'ailleurs que Don Rosa se sentait un peu piégé avec certains chapitres, qui semblaient obligatoires pour rester cohérents vis-à-vis de Barks, mais le contraignaient à narrer des péripéties peu intéressantes. Un peu dommage, car le rythme est du coup fort inégal, et certains récits sont trop décousus (le chapitre 11 par exemple). Mais Picsou, ingénieux, déterminé, colérique et pingre, rend l'ensemble tellement agréable à lire qu'on ne peut que prendre du plaisir avec cette BD en mains. Un dernier point, la cohérence historique semble avoir été poussée très très loin, et Don Rosa a vraiment poussé le sens du détail à un niveau incroyable (téléphoner à des archéologues mondialement reconnus pour des détails triviaux), et ça, j'applaudis des deux mains. Je ne connais pas cet homme, mais avec tout ce que j'ai pu lire sur lui dans cet ouvrage, il a tout mon respect.

Bref, je conseille cette BD à tous ceux qui sont dans mon cas, et n'ont jamais lu de Picsou auparavant ! Et pour les fans de Picsou, cette édition semble tellement indispensable que je suppose qu'il est inutile de la conseiller.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2935 fois
51 apprécient

Autres actions de Floax La Jeunesse de Picsou 1/2 - La Grande épopée de Picsou, tome 1