Couverture Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

Critiques de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

BD franco-belge de (2013)

  • 1
  • 2

Rien ne sert de rêver, il faut dormir à poings (fermés)

Attention au décollage, car dans ce sixième épisode des aventures de Julius Corentin Acquefacques prisonnier des rêves, Marc-Antoine Mathieu propose quelque chose qu’il faut aborder comme un train déjà en marche. Encore un album absolument inclassable. D’ailleurs, les professionnels doivent s’arracher les cheveux quand il s’agit de le ranger en rayons, car sa tranche est d’un... Lire la critique de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

17 2
Avatar Electron
8
Electron ·

Partout quelque part, comme nulle part ailleurs

Cette bande dessinée peut, à mon avis, être séparée en deux parties, égales en qualité mais différentes en contenu. Premièrement, la première, qui narre l'histoire des quatres protagonistes perdus dans le rien : un voyage étonnant, rythmé par la philosophie dont ils font preuve. Ainsi, les digressions des personnages s'amusent littéralement sur le sujet du rien, et les échanges verbaux... Lire la critique de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

5
Avatar Dough
10
Dough ·

Décalages spatio-temporels

Eh bien oui, c’était possible ! Mathieu franchit une nouvelle étape dans la complexité de son récit, en dérapant toutefois en direction d’une philosophaillerie assez gratuite sur les pièges de l’espace et du temps. Déjà, la couverture est bien en carton, mais elle ne présente ni titre ni nom d’auteur : elle reproduit deux planches qui devraient se trouver « normalement » à l’intérieur de... Lire la critique de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

3
Avatar khorsabad
8
khorsabad ·

Jet lag

Dire que la dernière production de Marc-Antoine Mathieu est décalée n'est au premier abord pas très surprenant. Des BD où tout se passe en 3s, à la fable philosophique avec Dieu qui débarque sur terre, le garçon a su se démarquer de plus d'une façon. Mais là non, c'est différent. C'est décalé pour de vrai, au sens littéral du terme. Je veux dire par là que vous prenez le support physique, le... Lire l'avis à propos de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

3
Avatar Étienne_B
9
Étienne_B ·

Critique de Le Décalage - Julius Corentin... par AldreaShierow

Encore un gros délire graphique, technique et intellectuel de Marc Antoine Mathieu, peut-être le plus abouti techniquement, notamment grâce à un passage digne des plus grands surréalistes. On lache ici totalement le cadre de la BD pour partir vers... quoi ? On ne le saura jamais vraiment, un essai à la fois sur le temps, le néant, la narration, l'illusion de la vie... Mais toujours fourmillant... Lire l'avis à propos de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

3
Avatar AldreaShierow
9
AldreaShierow ·

Critique de Le Décalage - Julius Corentin... par Karhmit

Marc-Antoine Mathieu profite de la nouvelle histoire de Julius Corentin Acquefacques pour nous promener dans l'objet bande dessinée. L'histoire commence sur la couverture, alors que le personnage principal passe le mur du temps et loupe le début de sa propre aventure. Il disparait alors et devient un narrateur invisible pendant une bonne partie de la bande dessinée, il s'adressera au lecteur.... Lire la critique de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

2 1
Avatar Karhmit
6
Karhmit ·

Foncez !

Introduction : Je ne connais pas le reste de la saga mais je compte y remédier. Partie 1 : Cette bd est géniale. a. Le concept de la personne cherchant à raccrocher avec son histoire permet toutes sortes de divagations. b. Les personnages, bien qu'on ne s'intéresse que très peu à qui ils sont, ont des traits de caractère originaux et créent un ensemble de dialogues et jeux de mots très... Lire la critique de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

2
Avatar Bouga
10
Bouga ·

« Il ne peut pas ne pas y avoir d’histoire »

Un bandeau entourant l’album inclut qu’il « comporte des anomalies qui sont parfaitement volontaires et en constituent même le sujet ». Je me dis qu’il est plutôt réservé aux vendeurs de la Fnac ou de Cultura qu’aux lecteurs de Marc-Antoine Mathieu : ceux-ci doivent bien se douter qu’un album sans titre au dos et dont la première de couverture est la page 7 est délibérément... Lire la critique de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

Avatar Alcofribas
10
Alcofribas ·

Le Décal-art

Une fois de plus, Marc-Antoine Mathieu nous montre que la Bd n'est pas un "livre mort" mais peut devenir un objet d'art à part entière. Toujours en quête de transgression des codes, il nous livre (hu hu verbe très à propos) un bel objet. Nous retrouvons notre prisonnier des rêves favoris pour une nouvelle aventure où on va se perdre autant que li et se délecter des trouvailles de l'auteur. Une... Lire l'avis à propos de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

1
Avatar iori
9
iori ·

Critique de Le Décalage - Julius Corentin... par pilyen

Lire un album de Marc-Antoine Mathieu est toujours une expérience inédite. Génial inventeur de concepts nouveaux, il explose depuis quelques années la bande dessinée classique, en explorant des zones inédites. Son précédent album 3" chez Delcourt en 2011, était déjà une prouesse, celui-ci l'est tout autant. Première chose, le titre "Le décalage" est bien réel. La structure habituelle de l'album... Lire la critique de Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

1
Avatar pilyen
7
pilyen ·
  • 1
  • 2