Couverture Les Rigoles

Critiques de Les Rigoles

BD franco-belge de (2018)

Marcher sur un fil dans la nuit parisienne

Décidément, personne ne dessine mieux la nuit que Brecht Evens. Dans "Les Rigoles", il prouve à nouveau qu’il est à la fois un virtuose de l’illustration et un fin observateur de l’âme humaine. Dans un décor urbain peuplé d’une faune grouillante et colorée, Brecht Evens s’intéresse plus particulièrement aux parcours sinueux de Jona, Victoria et Rodolphe, trois personnages qui oscillent en... Lire la critique de Les Rigoles

10
Avatar matvano
9
matvano ·

Garder les yeux ouverts

S’il y a un motif qui, dans ce livre protéiforme, revient souvent, c’est bien celui de l’œil. Comme si Brecht Evens nous invitait à l’ouvrir grand, cet œil, à rester vigilant, attentif là où, au premier abord, il y aurait de quoi se perdre. On connaît, depuis Les Noceurs, prix de l’audace à Angoulême 2011, ces planches fourmillantes de détails, ces jeux de transparence, ces... Lire la critique de Les Rigoles

4
Avatar Béhuliphruen
9
Béhuliphruen ·

Les lumières de la nuit

Le récit, entremêlant les cheminements nocturnes de 3 groupes distincts de "paumés du petit matin", prend des accents pascaliens et m'a fait penser à cette superbe chanson de Townes Van Zandt, "Rake" (si vous ne connaissez pas, courrez l'écouter!). Pour autant, il n'a rien de révolutionnaire en soi. Car ces dérives nocturnes sont surtout pour l'auteur le prétexte à des planches aussi... Lire l'avis à propos de Les Rigoles

Avatar Tibulle85
8
Tibulle85 ·

Une soirée de folies illustrée par des dessins tout aussi dingues.

Ce sont la couverture et le dessin qui m’ont attiré, j’ai acheté cette bande dessinée, enfin ce livre graphique car de bande il n’y a pas vraiment, sans rien en connaître et avant qu’elle ne soit sélectionnée puis primée à Angoulême. Le traitement graphique est très original est très libre. C’est bien entendu une histoire de goût donc il suffit d’ouvrir le livre sur quelques pages pour voir... Lire l'avis à propos de Les Rigoles

Avatar Philippe Lou
8
Philippe Lou ·