👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Cette bd est à mettre en toutes les mains ! Qu'il est difficile de savoir qu'Emil Ferris a du réapprendre totalement à dessiner après paralysie partielle. En effet, la densité de ces dessins donnent le vertige et ce, uniquement aux stylo bic ! C'est juste admirable. De plus, son style est au service du récit, qui, en déconstruisant le caractère linéaire et organisé de la mise en page, permet au lecteur de suivre le récit sans jamais s'ennuyer. Au delà de ça l'histoire est vraiment prenant et originale. Bref cette bd est unique et l'on attend avec impatience un tome 2 !!

il y a plus d’un an

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres, tome 1
guyness
9

Roman grafreak

Je ne sais pas si, comme moi, vous éprouvez les plus grandes difficultés à vous faire une idée de l'atmosphère d'une BD en la feuilletant. Le graphisme propre à chacune d'entre elles est si lié à son...

Lire la critique

il y a 3 ans

40 j'aime

20

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres, tome 1
Florentin
8

Une faim de loup-garou

Ça commence avec une histoire de dingue, comme Monsieur Toussaint Louverture adore nous en servir. À l'âge de 40 ans, Emil Ferris s'est retrouvée presque entièrement paralysée, sans pouvoir marcher...

Lire la critique

il y a 4 ans

26 j'aime

4

1917
Charles-Louis-De-Wei
9
1917

Impressionant !

Pour moi, c'est le quasi sans faute pour 1917. Techniquement, c'est une véritable claque, c'est un plan séquence pourrait être tourné d'une traite qui fonctionne à merveille alors que nous devons...

Lire la critique

il y a 2 ans

La Nuit des temps
Charles-Louis-De-Wei
8

un souvenir qui restera

Magnifique histoire, parcemée de rebondissement ce titre nous tient en haleine de debut à la fin avec des moments toujours plus inoubliables. Bref à lire absolument pour les amateurs de sf mais pas...

Lire la critique

il y a 4 ans