guyness

Homme, 52 ans, France
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
Collectionneur raisonnablement fou, j'aggrave mon cas en travaillant depuis 26 ans dans la vente (tout ce qu'il y a de plus légale) de tous ces objets en voie de disparition qui contiennent des plages, des pages, des images et des carnages (mouais, bof, ça c'était pour les jeux)

"Ne cherchez pas à paraître intelligent. Vous ferez ricaner ceux qui le sont plus que vous. Et vous vous ferez détester par ceux qui le sont moins" Wolinski.

Répartition des notes

  1. 72
  2. 245
  3. 691
  4. 1128
  5. 2255
  6. 4066
  7. 3364
  8. 1435
  9. 362
  10. 51

Comparez votre collection avec guyness

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de guyness
Sondages de guyness
Critiques de guyness

Dernières critiques

Bande-annonce
-
Syndrome post chromatique

Je ne sais pas s'il existe d'autres films dont l'année de production éclaire si bien ses qualités, expose si explicitement ses enjeux, et raconte si parfaitement sa destinée. Le film est tourné en 1976 (il sortira en 77 aux états-unis et en 79 en France) et tous ses composants, son thème, son scénario, ses acteurs, son style et son souffle, sont impactés d'une manière ou d'une autre par cette... Lire la critique de Héros

20 7
Avatar guyness
6
guyness ·
Bande-annonce
6.5
La cartouche et la douille

Entre champions invincibles, on a souvent la dent dure. Nos cibles favorites, qui sont aussi les plus faciles, sont nos collègues qui souffrent. Certains, même, meurent. Ce sont ceux qui, quand ils reçoivent une cartouche, douillent. Tout à notre auto-satisfaction de grand benêts hyper-testostéronés, nous passons à côté de l'évidence que n'importe quel enfant pointerait d'un doigt... Lire la critique de John Wick : Parabellum

27 20
Avatar guyness
3
guyness ·
Mentions J'aime de guyness

Activité récente

Statuts d'humeurs

Le Malin (1979) Le genre d'adaptation sans doute un trop littérale qui nous rappelle que nombre de proclamés grands livres sont parfois de très belles descriptions de mauvaises histoires.
Voyage à travers le cinéma français (2016) Adieu, Bertrand
J'ai dix ans (1974) Le 22 janvier, le petit guyness (0 abonné) écrivait sa première critique sur SC. Depuis, il n'a pas dit que des conneries: il en a écrit beaucoup aussi.
Projet "La critique est aisée, mais l'art est difficile." Franchissons donc le cap ! Projets 2021: un livre et un disque avant la fin de l'année. Voilà.