Les Vagabonds

Avis sur Nou3

Avatar Cosmoclems
Critique publiée par le

Depuis longtemps les armées ont eu recours aux animaux dans leur quête de développement de nouvelles armes ou de nouveaux moyens d’actions. Des éléphants de Guerre aux chevaux des cavaleries, en passant par des chiens éclaireurs, des furets renifleurs de mines, j’en passe et des meilleurs. Qu’il s’agisse de logistique et de transport, d’utilisation guerrière à proprement parler, les animaux ont toujours accompagnés l’homme dans sa soif de conquête.
Ce sujet, comme tout ce qui touche à la guerre n’est pas sans poser quelques problèmes liés à l’éthique et à la morale, après tout leur choix de faire la guerre n’en est pas un.

NOU3 c’est avant tout une histoire d’alchimie…qui marche. Morrison et Quitely, deux grands noms du comics ayant au compteur quelques fructueuses collaborations comme All Star Superman, New X-Men, et l’œuvre qui nous intéresse présentement : Nou3 en VF, We3 en VO.
Les animaux sont des vecteurs extraordinaires de messages, notre propension à anthropomorphiser leur regards et comportements nous les rendent émotionnellement puissant, surtout lorsqu’il s’agit de nos chers animaux domestiques.
Un (Bandit le chien), Deux (Minette la chatte) et Trois (Pirate le lapin), sont tous trois disparus, présentés au lecteur via des avis de recherche d’animaux domestiques « disparus », disposés entre les différents chapitres.
Nous les retrouvons confinés dans des sortes d’armures bardées d’armes, scrutés par des militaires et des scientifiques, qui étudient les derniers résultats des simulations de combat. Ils sont censés représenter l’avenir de la guerre propre, où les Humains n’iront plus au combat.
Mais une chose est sûr, ces derniers veulent les mettre aux rebus après utilisation.
Celle qui s’est occupé d’eux, Roseanne, a développé une empathie profonde pour ces animaux-cobayes, et se refuse à les laisser disparaître comme quantité négligeable. Ce faisant elle va leur offrir une chance de survie.
Dès lors commence une histoire ou liberté et oppression sont intimement liées, le long d’un chemin de violence et d’hémoglobine. Transformés en véritable machines de guerres ultrasophistiquées nos trois cyborgs poilus sont des tanks en puissance. Ayant hérité d’une forme primitive de langage, qui pourrait être définie comme à mi-chemin entre un langage articulé et du binaire, ils s’expriment plus par interjections, pas toujours intelligibles, plutôt efficace quand il s’agit de retranscrire les émotions basiques de ces animaux contraint à des actions de tueurs, mais dont on comprend vite qu’ils n’aspirent qu’à rentrer chez eux, d’être libre.
C’est tout à la fois l’homme qui les a contraints, et l’homme qui les libèrera, non sans mal et violence, mais, la maxime est facile, l’on récolte ce que l’on a semé.

Plutôt violent, explorant sans compromis des pans sombres de la nature humaine, WE3/NOU3 n’en est pas moins beau et touchant par la simplicité de sa narration, et la complexité de sa mise en page. Une œuvre magnifique, à lire/regarder de toute urgence, si ce n’est déjà fait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 262 fois
2 apprécient

Cosmoclems a ajouté ce comics à 1 liste Nou3

Autres actions de Cosmoclems Nou3