👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.


Critique par numéro




X-Men Prime



C'est l'heure du renouveau pour les X-Men, la période précédente étant hasardeuse (tout ne se basait que sur un event décevant), celle-ci semble déjà plus maîtrisée mais surtout on ressent qu'elle a appris un peu de ses erreurs mais malheureusement pour en faire sûrement d'autres.

Car oui, même si ce one-shot passe plutôt bien et nous fait comprendre dans quelle optique va cette nouvelle période, je ne peux que remarquer que les idées ne sont pas là. Dans le désordre, les X-Men du passé s'en vont de l'école, ce qui n'est pas un drame vu qu'ils n'y sont jamais restés, sauf Jean. De plus, Bunn nous fait une sorte de récap' de leur histoire et je me demande s'il a bien tout pris en compte ou s'il n'avait pas assez d'espace, enfin bref, nous verrons bien. La série Weapon X par Greg Pak m'a l'air d'être d'une banalité même si le casting est là et très plaisant! Ensuite, nous avons Guggenheim qui s'occupera de la série phare de tout le relaunch: X-Men Gold. Il a l'air d'avoir tout misé sur Kitty Pryde, ce qui n'est pas gênant, c'est un personnage grandit et agréable. Mais, si c'est seulement pour le love interest avec Colossus, c'est non, je n'en veux pas. Après, et sûrement la grande idée de son run, c'est le placement de l'école, c'est intéressant et complètement justifié donc ça me va, reste à voir si d'autres idées en sortent.

Bref, en récapitulatif, je suis moyennement convaincu, Bunn et Pak sont banaux mais cela reste à voir et Guggenheim me fait peur de part son écriture que je trouve mauvaise, dès le début, il se contredit et c'est moche, mais son idée "socle" est intéressante donc voyons pour juger. Sinon, les dessinateurs sont pas très mis en valeur ici. Je ne retiens que Lashley dont j'aime beaucoup le style même si les yeux de Tornade blanc, c'est que quand ses pouvoirs marchent monsieur, et oui. xD


  • Note: 7/10



X-Men Blue 1



C'était un très bon numéro! Etant un peu fan, je l'avoue, des All-New X-Men d'Hopeless, j'attendais cette version avec un œil inquisiteur. Mais, je ne suis pas fermé à certains changements tant que Bunn respecte le run précédent. Ce qu'il fait! J'en suis rassuré! ^^

En faites, je dirais même que j'aime beaucoup cette nouvelle version, c'est toujours une équipe très cosmopolite (comme sont censés l'être les X-Men) avec déjà quelques problèmes internes mais on voit surtout beaucoup de liens entre eux, ils ne sont pas froids et ternes. En soit, Bunn gère bien les dialogues et instaure pas mal de trucs qui font plaisir. Pour exemple:


Ce type se souvient des X-Men mais pas de nous.


C'est une réplique du Fauve et je la trouve très intéressante. Ces X-Men en les ramenant du passé ont complètement changé et ne sont plus les mêmes que les X-Men qui ont vécu toutes ces histoires cosmiques, etc etc. C'est avec ce genre de réplique que Bunn me rassure. Après, les méchants font plaisir, même si Cassidy ne fait pas du tout menaçant, alors que pourtant... Heureusement, il y a le Fléau qui est là pour rattraper tout ça et le scénariste le respecte un peu plus, surtout qu'il est là pour rappeler une thématique tant utilisée par Hopeless. Dernière chose et la plus intéressante utilisée par Bunn, c'est son cliffhanger, j'ai pas envie de spoiler ceux qui n'ont pas lu même si je pense que dès le deuxième numéro, j'en parlerais normalement.

Bunn a écrit les Uncanny X-Men durant l'ANAD, je vais pas rappeler ce qui s'y passe, mais il nous laisse avec des situations intéressantes pour tous les personnages. Dont Magnéto. Et celui qui est derrière ces X-Men Bleu n'est autre que ce dernier, c'est intriguant comme idée. D'une part, c'est logique car ces jeunes X-Men ont besoin d'un professeur Xavier mais Magnéto ne l'est pas même s'il y a bien sûr les familiarités. J'espère que Bunn nous expliquera quel compromis il y a eu entre les personnages pour en arriver là. Mais, il y a autre chose, Bunn a changé de série, il est passé d'X-Force à des Young X-Men, mais il n'en oublie pas ce qu'il a écrit, ça fait plaisir car il pourrait bien être le scénariste qui rend les X-Men intéressant à long terme et pas à court terme. A voir.


Maintenant, du côté des dessins, ça passe. J'adore Buffagni mais pas Molina, même si l'un fait le principal du comics et l'autre qu'une petite partie. Je trouve que Molina n'est pas assez appliqué dans ses dessins et les prend trop à la détente, parfois, il va très bien s'appliquer, d'autres pas, je ne dis pas que c'est un mauvais dessinateur, loin de là. Alors que Buffagni, direct, on respecte! ^^ Et, je trouve que Matt Milla arrive pas à trouver sa marque avec ses couleurs tantôt, elles sont légères, tantôt, elles sont lourdes. Je pense que le tout doit prendre sa place et on aura quelque chose de solide, si les dessinateurs sont de tailles et que les choix éditoriaux ne sont pas douteux.


  • Note: 8/10



X-Men Gold 1



D'accord, je fais un énorme blocage sur l'écriture de Guggenheim, elle n'est pas belle, fluide, hum, j'ai pas d'autre adjectif mais vous m'avez compris. C'est ce qui arrive lorsqu'on met un incompétent sur un comics. Oui, c'est méchant mais sérieux, mettre un prod' d'Arrow sur la série X à ne pas louper... Posez-vous les questions, et les bonnes questions, hein, pas du genre "mais comment faire pour ramener du public du petit et grand écran", mais plus "mais comment faire pour garder notre public fidèle". Mais, pourquoi je le déteste autant, c'est simple, tout sent le pétard mouillé. Le discours de Kitty, censé être grandiose et inspirant, ben fait quelques lignes et inspire que dalle à personne. Logan est voué à être mal écrit, j'en regrette presque Lemire. Je ne sais pas ce que veut dire "Chicago-style" mais je suis sûr ça doit être romantique, voir sexuel. Peut-être un truc de New-Yorkais. De plus, il instaure un moment de franchise gênante et super qui ne va pas se faire respecter, on parie combien?? Ca me fait aussi rappeler la romance qu'il y avait entre Logan et Tornade sous Lemire, c'était de rares moments, mais qui, au moins, paraissaient sincères. Après, tout est superficiel, Prestige n'a pas pu beaucoup s'exprimer, Diablo sert de "mais non, t'inquiètes pas" et Tornade s'acharne sur son sort. Pendant ce temps, Kitty nous ramène le vintage dans tous les sens, parce que pour avancer, il faut reculer. C'est l'optique Guggenheim, il y a deux possibilités à ça: ramener d'ancien statu-quo pour en faire apparaître des originaux ou ramener d'ancien statu-quo pour se reposer sur les lauriers de Claremont. Ah oui, et pas très cosmopolite cette équipe. Donc oui, pour toutes ces raisons, ce premier numéro d'X-Men Gold m'a déçu, même si tout n'est pas à jeter, ce n'est pas non plus une immondice mais putain, il ne faut pas être exigent si tu veux apprécier cette série.

Côté dessin! Bon, au delà de la polémique des messages cachés de Syaf dès le premier numéro (y'en a qui sont forts comme ça), c'est un dessinateur assez nouveau je crois. Donc, forcément, il est pas très haut niveau mais je ne peux m'empêcher de voir les progrès qu'il pourrait faire car il pêche surtout au niveau des détails (un comble non??) et des décors. Il n'a pas encore la magie que peut nous faire ressentir un bon dessinateur, même si ces persos sont très propres, ce qui est déjà un bon début. Mais, bon, il a décidé d'aller jouer les religieux ailleurs donc je ne sais pas si le comics américain le reverra un jour, en tout cas, nous auront ces dessins pour quelques numéros si je ne m'abuse.


  • Note: 5/10



Old Man Logan 19



Et voilà, Lemire enclenche ce qui sera sa dernière histoire sur le personnage mais on fera les adieux le moment venu! ^^

Sorrentino parti, c'est Andrade qui prend la relève, il avait déjà fait ses preuves il y a quelques numéros avec la saga sur les vampires. C'est un dessinateur pas ouf, mais, il a un style et de bons plans avec des découpages pas très originaux mais efficace. Son retour est-il réussi?? Ben, je sais pas trop parce qu'il nous fait un faux départ avec un Logan complètement moche! x) Mais, la suite est bien mieux, j'ai un peu de mal avec certains des personnages qui sont pas très réussis mais la plupart ça va. Je n'ai donc pas été convaincu par les dessins mais le scénario??

Un poil en dessous du dernier qui était excellent, Lemire a vraiment donner le meilleur de lui-même pour Sorrentino mais ici, il repart sur une bonne histoire qui comporte plein de point positif. Tout d'abord, le changement de Logan au cours de ces 19 numéros comme le remarque Magie. Ca montre que ce run est bon sur beaucoup de point. Mais, il y a aussi la prise de conscience de Logan, il ne veut plus se venger d'un futur complètement horrible mais sauver ce qu'il en reste, il redevient de plus en plus un héro, Wolverine... Le cliff nous laisse avec un nouveau protagoniste très intéressant et justifié car il est vraiment le seul à pouvoir l'aider. Voyons la suite! ;)


  • Note: 8/10



Old Man Logan 20



Et voilà, l'arc "Gone Real Bad" est fini ou plutôt le prologue à "Past Lives" est fini. Et oui, le mois prochain commencera le dernier arc de quatre numéros par Lemire avant qu'une nouvelle équipe ne prenne la place de ce dernier.

Bon, ce prologue était bien sympa même si j'ai préféré le numéro d'avant, je le trouvais plus consistant. Ici, c'est vrai là que s'enclenche ce que Lemire veut nous faire lire comme dernière aventure avec le vieux Logan. Donc, ce n'est pas nul car il y a quand même de bons moments, comme la scène où Asmodeus boit le sang, la réaction de Logan en est très drôle, voir Morales énervé est aussi très drôle mais tout ça, c'est vraiment de la mise en bouche. Et oui, car vu ce que nous montre le cliff, Logan va faire un ultime voyage temporel et après ce que lui a fait vivre Jean, j'espère que Lemire ne va pas tomber dans le fan service un peu nul mais nous proposer une vraie histoire unique en son genre.

Sinon, c'est aussi le dernier numéro signé Andrade! Et je l'ai trouvé bien plus appliqué dans ce numéro, certaines de ces planches sont très convaincantes comme le "Montre-moi ton passé!" qui est du plus bel effet même si je n'arriverais jamais à aimer totalement son style. Je ne peux pas le qualifier de "superbement beau" par exemple. Mais ce qu'il nous livre ici est satisfaisant, tout comme les couleurs de Boyd que j'ai oublié de mentionner qui nous sort des couleurs d'un rouge monopolisateur. Bref, la partie graphique est bien mieux même si elle n'était clairement pas ce qu'il fallait retenir de ce prologue.


  • Note: 7/10

LapinNoir
7
Écrit par

il y a 4 ans

4 j'aime

5 commentaires

Aucun résultat

Just Cause 3
LapinNoir
5
Just Cause 3

Rico et l'art de la funotonie

Just Cause 3, c'est le jeu qui, de prime abord, est complètement déjanté, fun, drôle et décontracté. Et, ce n'est pas faux, le jeu a ces qualités, dès le départ, on est pris dans l'action et...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

4

Pour que vive le rêve - X-Men Resurrxion, tome 1
LapinNoir
7

Toujours faire confiance à un sorcier! Merci papi! :D

Critique par numéro X-Men Prime C'est l'heure du renouveau pour les X-Men, la période précédente étant hasardeuse (tout ne se basait que sur un event décevant), celle-ci semble déjà plus maîtrisée...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

5