Facilement dans mon TOP 5

Avis sur Real

Avatar KumaCreep
Critique publiée par le

Pour les films, les séries, les livres et autres supports faisant passer des histoires je n'ai jamais pu me farcir les fameuses « tranches de vie ». Mais ces derniers temps je deviens de plus en plus sensible à la chose en découvrant pas mal de perles dans le genre... Dernièrement avec « Bonne nuit Punpun » et dans le manga qui va nous intéresser ici, « Real » par le fameux auteur de l'excellent « Vagabond » qui est aussi l'auteur du non moins célèbre « Slam Dunk ».
Ici il va s'agir de basket... étant souvent curieux de ce qu'un auteur peu nous proposer sur ça vision du sport, je tente souvent l'expérience et je ne m'étonne jamais d'être tout le temps déçu. En anime la faute est souvent du côté de la longueur des matchs, ou la faute revient à une animation bancale. En manga le scénario ne vole jamais bien loin et la vie des protagonistes est souvent en jeu pour le sport qu'ils pratiquent. Autant vous dire que je n'étais pas du tout fait pour apprécier ce manga, mais vraiment pas. Néanmoins ici, nous allons suivre le destin de trois personnages, au tour du thème du Basket pour handicapé, qui se pratique à l'aide de fauteuil roulant. Je me suis dit que cette originalité pourrait peut-être apporter quelque chose, que je pourrais enfin apprécier un manga sur le sport... Ce fut bien évidemment le cas, il figure parmi mes mangas préférés et nous allons voir pourquoi.

Bien sûr, avec cet auteur ne vous attendez pas à des dessins de mauvaise qualité. Takehiko Inoue est vraiment un maître du manga, et cette œuvre de viendra ne pas contredire la règle. Au contraire ce manga a débuté en 2001 et il continue timidement de montrer le bout de son nez de nos jours, on peut donc voir l'évolution des traits varier de tome en tome. Des débuts qui font penser aux dessins de « Slam Dunk » pour se diriger de plus en plus vers un « Vagabond ». Pour les fans de dessins de manga, cette simple explication devrait vous suffire pour vous pencher sur cette œuvre, moi-même j’attends la sorti de chaque tome pour me rendre compte de toutes les améliorations que l'auteur apporte à son savoir-faire, qui est déjà d'un très grand niveau.
Les éditions Kana nous livrent en plus un papier de leur plus grande qualité et ils se payent même le luxe d'ajouter deux ou trois pages en couleurs dans tous les tomes... Autrement dit... La personne qui trouvera le moindre point noir au niveau des dessins dans Real n'existe et n'existera probablement jamais.

Mais alors de quoi parle ce Real ?
On peut voir sur les couvertures de belles représentations de personnages avec un ballon de basket. Ce qui attirera les curieux ce sera que certains de ces personnages se trouvent donc sur des fauteuils roulants. Alors on se dit directement qu'il va s'agir d'une sorte de Shonen, d'un manga de sport avec pour seule originalité le fait qu'on aura des personnes handicapées à la place de grands et forts héros de base... Vous vous doutez bien qu'il ne s'agira pas du tout d'une telle chose. En effet, l'originalité de cette œuvre se trouve complètement dans la façon dont l'auteur a de raconter son histoire.
On suit le destin de trois personnages, qui n'ont pas forcement beaucoup d’interaction entre eux. Ici l'histoire du handicap dans le sport nous est proposée sous plusieurs angles, ce qui donne vraiment des choix scénaristes inattendus, un homme ayant rendu une pauvre femme handicapée, un joueur habitué à son handicap et un autre qui devra tout perdre et apprendre à vivre soudainement sans ces jambes.

Ce n'est pas une histoire sur le sport, ici le Basket n'est qu'un cadre au tour du tableau qu'est le scénario. On assiste à la vie de tous les jours de trois personnages, avec tout les trois des destins et des vies très différentes.
Du coup que peut-il bien leurs arrivés, qui soit aussi intéressant ?
Ils tentent tous les trois de s'accrocher à leurs rêves, leurs espoirs, ou de garder leurs positions actuelles. L'auteur nous montre que la vie de chacun est une véritable « lutte » handicap ou non, il arrivera à switcher d'un personnage à un autre avec brio pour nous y dévoiler leurs vies petit à petit. Que ce soit en amour, en amitié, dans la perte d'un membre, ou dans la réussite professionnelle, on nous décrira des personnages perdant tout espoir, qui s'accrocheront malgré tout. Les trois personnages en question on tous des vies particulièrement différentes, se qui nous fait constater avec plaisir de l'avancer imprévisible de l'histoire. Souvent quand on ne sait pas où un auteur va avec son histoire on est en droit de se plaindre, car on peut dire qu'il fait probablement n'importe quoi avec son histoire, pour se rendre intéressant. Ici c'est tout l'inverse, la force de l'histoire est justement dans le côté imprévisible de l'histoire, qui reste pourtant réaliste et qui mes au-devant de la scène un problème de société qu'on a tendance à trop oublier.

Ce fameux problème de société qu'est le handicap est montré au-devant de la scène et on nous montre vraiment un tout autre univers qu'on n’aurait peut-être pas imaginé si difficile. Real est une œuvre très renseignée sur la chose, on nous montre différents types de fauteuils roulants et des techniques de rééducation propre à la perte de ces jambes. D'un point de vue informatif l'auteur arrive à rendre ça très intéressant, mais il nous montre aussi que ce sont des choses qui sont beaucoup trop dans l'ombre de la société. Real tente aussi visiblement d'être une œuvre qui se voudrait pour la « reconnaissance » de handicap, mais au-delà de tout ce qu'est déjà le manga le manga lutte pour nous montrer que ce problème de société est beaucoup trop souvent mis de côté... Dommage on était pas loin d'un sans faute, mais à mon sens, le manga est déjà une œuvre à part ayant déjà réussit la prouesse de me faire m'intéresser à un sujet vraiment hors du commun.
Le titre « Real » aurait-il pour but de dénoncer le fait que le sport pour handicapée est trop souvent mis de côté ? Je ne serais pas dire, mais une chose est sûr, la partie « profonde » essayant de délivrer un message se fait un peu trop timide...

- On peut facilement dire que de base, les dessins sont d'une très grande qualité, mais on peut en plus constater une évolution graphique au fils des tomes

- Une histoire originale, avec des choix scénaristes très étonnant !

- Beaucoup d'émotions sont dégagés de cette œuvre.

- Le message n'est peut être pas assez évident.

L'auteur a dit, dans une interview sur ce manga, que Real est le manga dont on ne peut pas deviner la suite. Figurez-vous que le bougre a bel et bien raison ! Souvent, quand on ne sait pas où l'auteur veut aller avec son histoire on s'ennuie, mais ici c'est l'effet inverse et je dirais même que c'est à la limite du génie. Que les personnages aient un but ou non, je ne pouvais pas me retenir de vouloir connaître la suite de leurs histoires. Ici, il n'y a pas de « grand méchant » à vaincre, mais c'est plutôt une lutte que les personnages livreront contre la vie elle-même.

Que ce soit dans la défaite, comme dans les réussites ce manga m'a transporté, il est vraiment d'une qualité exemplaire au niveau du scénario comme au niveau graphique. Réellement, je n'aime pas des masses le monde du Basket, j'aime bien faire du sport, mais j'avoue que le Basket ne m'attire pas plus que ça. Mais malgré tout Real se classe au-delà de bien des mangas, il serait sans doute dans mon top 5 et c'est pour ça que j'oserais le conseiller à tout le monde. Pas besoin d'aimer le sport ou quoi que se soit en particulier, j'ai la prétention de dire qu'il suffit d'apprécier les belles histoires pour apprécier Real.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1466 fois
7 apprécient

KumaCreep a ajouté ce manga à 8 listes Real

Autres actions de KumaCreep Real