Schwarzenegger destitué par des mutants! :0

Avis sur Secret Empire - X-Men ResurrXion, tome 4

Avatar LapinNoir
Critique publiée par le

Critique par numéro

X-Men Gold 6-7

Je vous promet que si Guggenheim fait ressortir (ou sortir, on ne sait pas si Logan est réellement avec Tornade en fait) Logan avec Ororo, je ne réponds plus de rien... Car oui, si vous croyez en l'amitié homme-femme, cette série n'est pas faite pour vous, et si vous aimez les relations qui se construisent petit à petit au fil des numéros, cette série n'est pas faite pour vous non plus.

Pour tout vous avouez, je n'avais pas encore envie de dire à quel point cette série ne me plaît car elle utilise des personnages en leur donnant des psychologies plus que simplistes et en leur faisant vivre des histoires qui ne sont que des redites avec les mêmes thèmes déjà bien usés par les dizaines et les dizaines de scénariste précédant Guggenheim. Et on peut dire que je n'y arriverais jamais. Ici, l'histoire n'est pas débile, elle est travaillée un minimum mais on sait tous qu'entre la fanfic' et le professionnalisme, il n'y a qu'un pas et là, c'est le niveau d'une fanfic'. Et je ne sais pas si c'est le fait que tout le monde embrasse tout le monde, les personnages qui n'ont apparemment plus de vécu (ce qui est très paradoxal quand on sait ce que Guggenheim veut faire) ou un manque incroyable de travail pour nous faire vivre des situations haletantes avec des méchants intriguants ou très menaçants (X-Cutioner est peut être le plus intéressant mais ça reste basique).

Et je ne parle pas des dialogues qui est un point sur lequel je demande beaucoup de qualités mais je trouve ça très important et Guggenheim ne me correspond pas trop. Enfin bref, même si je trouve que le comics a un côté fanfic' déplaisant, il n'en reste que les dessinateurs qui tournent sur cette série sont bons. R.B. Silva peut s'améliorer mais j'adhère complètement à ses dessins très orientés action et constemment et puis pour Lashley, ce n'est pas non plus "wow" comme aspect graphique mais dans l'ensemble, c'est satisfaisant. En fait, je trouve qu'il ne pêche réellement que sur les yeux féminins de ces personnages qui sont beaucoup trop simplistes, voilà.

  • Note: 6/10
X-Men Blue 6-7

Même si les dessins y sont moins bons, cette série sait me plaire alors que la qualité des numéros sont pour le plus souvent inégal.

Avec Gold, on voit en caméo des tas et des tas de mutants mais ils sont TOUS des coquilles vides, ce qui fait que j'ai l'impression de voir défiler cosplay sur cosplay sans que cela ne me fasse ni chaud, ni froid. Avec Blue, c'est un peu le même principe mais (et même si Bunn est loin d'être un écrivain de génie) les personnages ont vraiment une âme et n'apparaisse pas que pour donner leurs noms. Je suis bien d'accord que l'on pourrait avoir beaucoup mieux car cela ne va pas très loin non plus mais au moins, je lis une série qui sait réellement me faire attacher aux personnages mutants et si vous suivez Bunn depuis ses Uncanny X-Men, vous ne pouvez que remarquer le petit trou qu'il se creuse et cela se voit encore plus avec le numéro 7.

Dans le numéro 6, les dessins n'y sont pas très mauvais mais pas très bon non plus et l'histoire est un peu du même niveau mais au moins Bunn termine l'ajout de Jimmy Hudson à la Terre 616 (que je désaprouve toujours par contre). Bref, je ne portais pas grand intérêt à ce numéro jusqu'à ce que l'on fasse la connaisse des Raksha qui sont un groupe de mutant qui ont un lien avec "Patch" (dont la traduction française doit être "Le Borgne") et c'est lap remière apparition de ceux-ci. J'ai trouvé ça très bizarre pour tout vous dire. Soit, Bunn ne sait pas vraiment casser la tête et a joué de la bonne rétroactivité pour nous donner la connaissance d'un groupe jamais apparu à nos yeux, soit cela a un lien avec le retour de Wolverine, accompagné des Gemmes de l'Infini, ce qui a tout de suite donne un plus grand intérêt à la série et j'espère vraiment que ces Rashka ne deviendront pas anodins.

Ensuite, il y a l'histoire Secret Empire! Et, elle est vachement plus cool que celle de Gold alors que les deux situations dressées par Nick Spencer se valent (Royaume de l'Ombre avec mass démons vs Californie indépendante, pro-mutante et dictatoriale!) mais Guggenheim ne sait pas mettre en profit sa situation, que voulez-vous. J'aime m'acharner sur ce pauvre homme. Bref, Bunn nous dépeind une situation vraiment bonne où les mutants vivent un peu dans une utopie de paix mais dont la fin a pour ces gouvernants jusitifiés les moyens. Les "Original 5", jeunes idéalistes, vont donc combattre ce système pas trop démocratique mais finalement pas si mauvais car ils auront affaire avec des bons mutants comme Felina ou Firestar. Bunn ressort Briar Ralegh, qui ne s'imposera décidemment jamais je pense car elle ne me marque personnellement pas, Archangel, Havok, Xorn, Havok et pas mal d'autres mutants. Et ça, c'est les bons côtés, on ne sait pas encore trop à quoi nous avons affaire mais Bunn ressort ses jouets "Uncanny" et j'ai très hâte de voir ce qu'il va en faire. Ensuite, il y a un très mauvais côté... Et, c'est Emma Frost... Tout le monde lui a pardonné?? Elle manipule tout le monde?? En fait, il n'y a qu'une seule question à laquelle je peux répondre: est-ce qu'elle peut me rappelle de mauvais souvenirs?? OUI! C'est un petit peu n'importe quoi de la retrouver là avec ce qu'elle a fait durant l'horrible guerre. Mais bon, autant aller au bout de la nullité avec ce personnage, ce qui est un peu dommage car j'adore la folie... :/

Ah oui, et même graphiquement c'est mieux, je crois que c'est Cory Smith qui dessine et c'est très satisfaisant, je veux dire, il dessine beaucoup de personnages à la fois, ce qui n'est pas évident, les décors sont très beaux, non, il a son petit niveau! :)

  • Note: 7/10
Old Man Logan 23

Jeff Lemire ayant déjà délivré son ultime message durant le dernier numéro, je me demandais ce qu'il allait maintenant pouvoir nous raconter et la vérité, c'est qu'il ne raconte pas grand-chose.

Je le pardonne amplement mais ce numéro m'a semblé bien fade contrairement aux deux premiers, même les situations que nous suivons ne sont plus aussi "clin d'oeil", l'apparition à Madripoor aurait pû être bien mieux réussie mais c'est un peu du chipotage que je fais là. Asmodeus toujours en possession du corps inanimé de Logan essaie d'en profiter mais franchement, ce n'est pas très important car à ce stade de l'histoire, ça m'étonnerait qu'il s'en sorte sans s'être fait lardé un bon petit coup avec les organisations trop diaboliques. Sinon, les dessins de Nguyen sont toujours très raides et on peut même appercevoir quelques signes de fatigue donc non, les dessins de ce dernier arc n'en valent vraiment pas la peine. En fait, l'intérêt de ce numéro réside en ces dernières pages qui sauvent largement l'oeuvre. Ca me rend l'idée que Lemire donne de bonnes psychologies à ces personnages, je me demande comment cela va finir. ^^

En conclusion, c'est un numéro qui relâche la pression peut être pour un final qui aura au moins le mérite d'être beau, dans tous les cas, Lemire aura donné un magnifique travail bien fini et ficellé, à lire d'une traite! :)

  • Note: 6/10
All-New Wolverine 21

Yeaaaah! Tom Taylor continue avec Immune qui est clairement un arc qui est fait pour centrer Laura alors que les personnages se font toujours plus nombreux et justement, Taylor fait exactement ce que j'avais prédis lors du numéro 20 mais il réussit à éviter l'histoire qui aurait au final pu se passer de Laura. Comment fait-il?? Juste en écrivant très bien Laura. Et c'est ça que je trouve superbe avec cette série, c'est cette écriture si particulière que Taylor donne à son héroïne.

Bref, même si certaines choses peuvent faire un peu surfait comme la fin qui est un cliffhanger un peu raté, je trouve, d'autres petites choses sont de très bonnes idées comme la relation Deadpool/Gabby (qui j'espère ne sera pas abandonnée), la symbolique de la situation ou encore Logan qui revient alors que les blessures sont toujours vives. Par rapport à Daken, c'est plus compliqué, cela faisait depuis "Wolverines" que nous ne l'avions pas vu et je dois avouer qu'il revient tout nouveau, tout beau avec aucune explication (il a pu se passer tant de choses en huit moi, ouink ouink). La seule critique que j'aurais à faire c'est qu'il a l'air beaucoup trop gentil même si on sait qu'au fond il aime bien Laura.

Enfin, même si ce numéro brille plus par ses dialogues, il n'en reste pas moi très bien dessiné. Et c'est un Leonard Kirk plutôt en forme qui nous dessine de magnifiques pages. En fait, paradoxalement, je trouve toujours qu'il manque un petit quelque chose à sa Laura mais tout est vite pardonné lorsque l'on voit sa Gabby qui est juste parfaite, je crois que personne ne l'a mieux dessiné, même Lopez.

  • Note: 8/10
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 126 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de LapinNoir Secret Empire - X-Men ResurrXion, tome 4