Avis sur

Simone Veil - L'immortelle par ouaillenot

Avatar ouaillenot
Critique publiée par le

Une BD extrêmement intéressante pour les personnes qui, comme moi, ne connaissent que les grandes lignes de la vie de Simone Veil. Dans cette biographie dessinée, les auteurs mettent en scène deux moments essentiels de la vie publique et privée de cette grande femme : la loi sur l'avortement et la Shoah. Graphiquement, j'ai beaucoup apprécié la mise en scène colorée qui assure une bonne transition entre les époques abordées. Les allers-retours entre l'expérience des camps de concentration et le combat pour l'avortement soulignent le harcèlement particulièrement violent dont a été victime Simone Veil au moment du vote de la loi. Cette mise en récit permet notamment de se rendre compte de ce qu'il en a coûté d'obtenir le droit à l'avortement, et je pense qu'il est essentiel de se souvenir que de telles avancées s'obtiennent toujours difficilement.
J'ai aussi apprécié les portraits réussis de Veil bien sûr, mais aussi de Jacques Chirac ou de Valéry Giscard d'Estaing et les coulisses des négociations qui s'imposent pour le vote des grandes lois.
D'un point de vue de l'art de la bande dessinée en revanche, j'ai quelques réserves. D'abord, le texte des bulles a été systématiquement tapé à l'ordinateur et est particulièrement mal mis en page : les textes sont centrés au lieu d'être adaptés à la forme de la bulle. Cela peut sembler être un détail, mais personnellement, ça a dérangé ma lecture. Quant aux dialogues, je les ai trouvés souvent assez faibles et parfois peu réalistes : soit que le langage paraisse mal adapté au personnage, soit que les dialogues soient superflus par rapport au dessin ou encore qu'ils apportent maladroitement des éléments de contexte. Dommage.
En bref, une biographie essentielle, mise en récit de manière intéressante mais qui aurait mérité de meilleurs dialogues et de meilleures finitions.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 173 fois
2 apprécient

Autres actions de ouaillenot Simone Veil - L'immortelle