Il faut se méfier de l’eau qui dort…

Avis sur Standard-Island - Aquablue, tome 14

Avatar Apostille
Critique publiée par le

Ce 14ème opus est la seconde partie d’une nouvelle aventure de Nao commencée dans le tome 13.
Les humains colonisent Aquablue à des fins pacifiques, semble-t-il. Néanmoins, certains comportements, et plus encore des installations techniques secrètes dans le nord, troublent les natifs de la planète aquatique et la méfiance réciproque ne fait que s’accroître. Sur terre également, la tentative d’assassinat d’un allié de Nao pose question. Au vu de tous ces événements troublants, il semble qu’une entité malveillante soit derrière tout ceci. Dans quel but. Difficile à dire.
Les auteurs parviennent à installer une tension qui va crescendo au fur et mesure que le récit se déroule. La dernière partie du tome, que je ne vous dévoilerai pas, pousse l’angoisse à son paroxysme. La violence déployée augure du pire et Nao se retrouve confronté à un choix mortel.

Du côté du dessin, c’est, pour qui aime ce nouveau style extrêmement réaliste, un véritable régal à contempler. Les couleurs jointes au trait produisent des effets de matière bluffant de netteté et de crédibilité. L’eau, le ciel, la végétation, les vaisseaux, tout apparaît excellemment traité. Seuls les visages humains pourront sembler parfois un peu moins maîtrisés. Mais ce serait chipoter.

Bref, vous l’aurez compris, cette suite a emporté mon adhésion et réclame un tome 15 au plus vite. En effet, la situation telle que nous l’abandonnent les auteurs est d’un suspense haletant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 173 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Apostille Standard-Island - Aquablue, tome 14