Avis sur

The Wake par arnonaud

Avatar arnonaud
Critique publiée par le

Et voilà, je me suis lis The Wake, la grosse série Vertigo lancée par les populaires Scott Snyder et Sean Murphy et qui s'était terminée avec beaucoup moins d'enthousiasme de la part des lecteurs que lorsqu'elle avait commencée. Mais il y a une raison à ça.

Déjà il faut savoir que The Wake est un récit en deux parties. La première se passe dans le présent, et c'est une intrigue à suspense avec un groupe de scientifiques coincés dans une base sous-marine secrète qui se fait attaqué par une race d'humains des profondeurs que personne n'avait réussi à voir jusque là. Il leur faut donc comprendre ce qui se passe, fuir pour leurs vies, essayer de trouver une solution à ce merdier alors qu'ils ont de moins en moins de possibilité, éviter les conflits entre eux, et il y a aussi les personnages qui partagent des anecdotes, font des théories, des comparaisons et des analogies (que ce soit avec des mythes ancestraux, des phénomènes scientifiques non expliqués) pour essayer d'y voir plus clair dans cette situation de crise sous-marine.

C'est une partie du récit très efficace, rythmée, avec de la tension, des mystères, et où les personnages arrivent à peu près à s'établir et à être intéressant. Sans être incroyable, l'atmosphère de ce récit de survie sous-marin est sympathique, surtout que c'est servi par les dessins super-énergiques et dynamiques de Sean Murphy, qui gère en plus très bien son encrage pour accentuer le côté pesant et sombre de la situation. Et puis l'un des personnages ressemble à Jean Reno, et ça c'est forcément cool.

La deuxième partie, dans le futur, est elle plus un récit d'aventure, avec un côté plus absurde, moins terre-à-terre, dans le monde proposé. Ça part dans des choses plus caricaturales et moins sombres dans le design des personnages, dans les moyens de locomotions, et globalement la galerie de personnage est moins attachante et développée que dans la première partie. Aussi, là où la première partie proposait une opposition humain Vs menace animale sous-marine mystérieuse, là on a le droit à une méchante sans subtilité, et forcément ça marche aussi un peu moins bien.

La quête des héros amène également à une tension qui est globalement moindre que dans la première partie, ce qui diminue un peu l'immersion. On a plus de discussions, d'exposition, mais comme je l'ai dit, sans que ça permette aux personnages d'être marquants pour autant. Et puis il y a cette explication finale aux mystères de la série qui ne passera pas pour tout le monde, parce qu'elle part un peu dans tous les sens avec des théories un peu bizarre. Donc oui, la seconde partie n'est pas forcément à la hauteur de la première.

Donc voilà, The Wake ne sera certainement un grand récit majeur, mais malgré ses nombreux défauts, ça reste une histoire agréable à lire, où l'on ne s'ennuie pas, où l'on visite des lieux étonnants, et où l'univers visuel est quand même très sympathique, avec les très bons dessins de Sean Murphy et des couleurs soignées de Matt Hollingsworth, inspirées du travail de gravure sur bois de Hiroshi Yoshida pour un rendu très sympathique, un peu old-school, qui ne sature en outre pas la page d'effets d'ombre et de lumière un peu bidons et sentant le numérique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 335 fois
2 apprécient

arnonaud a ajouté ce comics à 2 listes The Wake

  • Sondage Bd
    Couverture Le Sculpteur

    Les meilleures BD de 2015

    Avec : Le Sculpteur, Le Grand Méchant Renard, Reagan Youth - Deadly Class, tome 1, Cher pays de notre enfance,

  • Bd
    Cover Lu en 2015

    Lu en 2015

    Note : Les œuvres sont présentés dans leur ordre chronologique de lecture. Mes lectures les plus récentes sont en fin de liste....

Autres actions de arnonaud The Wake