Moi j'aime beaucoup Tintin, je baigne dedans depuis tout petit. Et comme j'aime aussi pas mal les parodies et les détournements, je vous laisse vous imaginer comme j'ai été intrigué hier en apprenant l'existence d'un Tintin en Irak.
Pourquoi avoir écrit cette introduction somme toute plutôt encourageante au passé me direz vous alors.
Tout simplement parce que depuis je l'ai lu.

Tout commence plutôt bien, l'aventure étant composée de cases des Tintins originaux découpées et re-légendées.
Mais très vite tout cela ce gâte: les images sont de plus en plus laides et mal taillées, des ajouts plus ou moins heureux (le plus souvent moins) se multiplient à l'image de ces photos de propagandes Irakienne maladroitement incorporées à des cases de Tintin et les Picaros et aucun des écueils du genre n'est évité.
Certains personnages incarnent ainsi plusieurs personnes au cours de l'histoire sans qu'il soit possible de les différencier physiquement, certaines cases sont utilisées plusieurs fois de suite et les modifications maladroites sont légions comme ces drapeaux chinois hâtivement peinturlurées aux couleurs américaines alors même que tous les protagonistes de la scène ont les yeux bridés...

Ajoutez à cela une histoire interminable (62 pages!) qui se retrouve le plus souvent le cul entre deux chaises, un discours politique aussi subtil qu'une assiette de cassoulet en boite et une apparition courte mais remarquée d'Hitler en personne (véridique!) et vous obtenez Tintin en Irak.

Pour conclure Tintin en Irak est une véritable insulte pour tout fan de Tintin qui se respecte et perds le peu d'intérêt qu'on pouvait encore trouver à son approche didactique de la guerre en Irak par son brusque changement de ton pour un pseudo humour provocateur de bas niveau.
Tout simplement mauvais et d'autant plus triste qu'il ne peut qu'apporter de l'eau au moulin des héritiers d'Hergé dans leur croisade pour un contrôle total des droits d'auteur sur la série.

Enfin pour finir je me permet de paraphraser un peu en vous faisant part du "mot de la fin par Lionel Jospin" à mes yeux significatif du reste de l'oeuvre: "Fumer un joint avec Romain Goupil est certainement moins dangereux que boire de l'alcool dans une Mosquée de Nadjaf!"
A bon entendeur, salut!
Thieuthefirst
2
Écrit par

Le 15 août 2011

11 j'aime

10 commentaires

Tintin en Irak
Ruhenheim
3

Bien essayé, mais c'est raté.

Moi, ce que j'aimais bien, dans Tintin, c'était la simplicité. Non pas la simplicité du dessin, parce que malgré la "ligne claire" Hergé arrivait à livrer des cases impressionnantes ("On a marché sur...

il y a 8 ans

2 j'aime

3

Alice au pays des merveilles
Thieuthefirst
4

Alice au Pays des Merveilles ou les Aventures du Chapelier Fou

Je dois avouer que je suis allé voir ce film avec beaucoup d'appréhensions... J'avais déjà vu l'affiche à de nombreuses reprises (il faudrait habiter un ashram aux confins du Tibet pour y échapper)...

il y a 12 ans

48 j'aime

17

La Jetée
Thieuthefirst
8
La Jetée

Rien à jeter (Critique en service commandé pour Hunky-Dory #02)

Faire la critique d'une œuvre aussi connue et plébiscitée que La Jetée n'est pas chose aisée tant l'impression est forte que tout ou presque a déjà été dit sur le sujet. On peut alors être tenté de...

il y a 11 ans

43 j'aime

14

La Rue maudite
Thieuthefirst
2

J'ai relu Chair de Poule pour vous épisode 1 : La Rue maudite

Pour inaugurer mon cycle de relecture Chair de Poule j'aurai pu commencer par mon préféré à l'époque, le premier que l'on m'ai acheté ou encore tout simplement par le premier publié chez Bayard...

il y a 9 ans

33 j'aime

12