J'avais entendu dire que Killing Joke était un essentiel, alors je l'ai pris. C'était en effet très bien, tant au niveau du dessin qu'au niveau de la narration.
Le dessin est vraiment sympa à regarder. Brian Bolland a un trait très fin, dont j'ai pris un grand plaisir à contempler de longues minutes. J'aime beaucoup cette minutie, qui m'a fait penser à Don Rosa dans sa manière de créer des ombres, à partir de plusieurs petites lignes parallèles resserrées. Tout ces détails, cette colorisation qui rendent certaines images très réelles.
De Alan Moore j'avais déjà lu Watchmen, mon comics préféré (à l'heure où j'écris cette critique !). Je sais qu'il est extrêmement connu, mais pas forcément de moi. C'est vrais qu'il écrit bien, surtout il sait créer des moments choquants, inattendus. Il a un style à lui, dans la façon de faire les plans (parce que c'est le scénariste qui fait ça, en tout cas Moore le fait). Après le comics fait 46 pages, donc ce n'est pas non plus la folie furieuse, c'est tout de même assez limité.
J'ai passé un très bon moment, en plus il y a des gentils bonus à la fin de l'album, comme souvent avec Urban.

Karutso
8
Écrit par

Créée

le 12 avr. 2017

Critique lue 159 fois

Karutso

Écrit par

Critique lue 159 fois

D'autres avis sur Killing Joke

Killing Joke
Hypérion
7

Petites tortures entre amis

Batman : The Killing Joke, avec un Alan Moore bien sage au scénario et un Brian Bolland de haute volée au dessin, est un one-shot racontant un énième affrontement entre le couple d'antagonistes le...

le 2 août 2012

51 j'aime

10

Killing Joke
Amrit
7

Une incursion fascinante dans l'univers de Batman...mais qui laisse sur sa faim !

"Pour moi, c'est la meilleure histoire de Batman !" me garantit mon libraire, au moment de passer à la caisse. On ne peut donc plus parler d'argument publicitaire mais bien de l'avis d'un passionné...

le 5 janv. 2011

36 j'aime

13

Killing Joke
Gand-Alf
9

Smile !

Avec des titres comme Year One ou The Dark Knight Returns, le célèbre Caped Crusader aura illuminé de sa présence ténébreuse les étalages de comic-books des années 80, revenant définitivement sur le...

le 20 janv. 2016

29 j'aime

3

Du même critique

L'Évangile selon Saint Matthieu
Karutso
9

Critique de L'Évangile selon Saint Matthieu par Karutso

Premier plan, magnifique, le visage de Marie, très pur, très beau, remplit d'émotion, malgré sa physionomie de marbre. Elle, vierge et pourtant en ceinte, et Joseph, déçu, qui la regarde une...

le 7 févr. 2012

6 j'aime

The Tree of Life
Karutso
10

Critique de The Tree of Life par Karutso

The Tree of life: L'arbre de vie. Un bien joli nom. Tout d'abord, j'aimerais inviter les gens qui n'ont pas vu le film à aller dehors. Mieux vaut ne presque rien savoir sur le film, juste qu'il faut...

le 21 juin 2011

6 j'aime

3

Sátántangó – Le Tango de Satan
Karutso
9

Critique de Sátántangó – Le Tango de Satan par Karutso

C'est une petit tournant, un virage que l'on fait lorsque l'on a vu ce film. Voir un film de plus de 7 heures est déjà en soi peu commun. Mais c'est aussi une expérience cinématographique...

le 28 janv. 2012

5 j'aime