Avatar beaudhomme

Critiques de Florine

@beaudhomme
Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.8

Critique de Django Unchained par beaudhomme

Christophe Waltz est toujours aussi brillant. Âmes sensibles s'abstenir car c'est un vrai Tarantino et ce n'est pas surprenant. Hémoglobine, bande-son et dialogues décalés. Moi en tout cas, je dis oui malgré ma forte sensibilité. Et je rajoute une étoile pour la jolie Kerry Washington qui m'a tellement fait penser à une jeune femme que j'ai rencontré un jour dans le sud. Lire la critique de Django Unchained

1
Avatar beaudhomme
9
beaudhomme ·
Bande-annonce
6.3

Critique de Lie to Me par beaudhomme

Aaaah ! Que j'aime Monica Raymund ! Le casting mérite un petit point de plus de ma part. Lire la critique de Lie to Me

Avatar beaudhomme
7
beaudhomme ·
Bande-annonce
7.5

Critique de Derrière le mur, la Californie par beaudhomme

Magique, bouleversant. Un autre genre de cinéma, une autre façon de réaliser un documentaire. Des images particulièrement belles. Des prises de vues incroyables. Une musique qui vous transporte. Je n'ai pas aimé, j'ai adoré. Un vrai coup de coeur... Lire la critique de Derrière le mur, la Californie

3
Avatar beaudhomme
10
beaudhomme ·
Bande-annonce
7.1

Critique de Skyfall par beaudhomme

Ah Javier Bardem. Encore une fois mémorable. Et quelle belle surprise moi qui avait voulu me laisser surprendre par le casting. Je ne suis pas déçue, au contraire, et c'est très agréable. Quelle drôle de coïncidence d'ailleurs, que d'entendre la chanson skyfall d'adele, sur le chemin du retour, sur les routes désertes où l'envie de pousser le moteur vous rend euphorique. Lire l'avis à propos de Skyfall

1
Avatar beaudhomme
9
beaudhomme ·
Bande-annonce
7.0

Critique de Melancholia par beaudhomme

Une bonne, bonne note, pour l'impression qu'a réussi à me laisser ce film. Les performances d'acteurs, un plaisir. Ça laisse plutôt sans voix. Mais l'oppression ressentie, la gorge et l'estomac qui se serrent de plus en plus tout au long du film, le souffle qui se raccourcit, donnent envie, dans le long silence qui suit la fin de ce film, de partir en courant vivre le plus de choses possible.... Lire la critique de Melancholia

6
Avatar beaudhomme
8
beaudhomme ·
Bande-annonce
7.7

Critique de Edward aux mains d'argent par beaudhomme

Quelle poésie, je ne m'attendais pas à ça j'avoue, et quelle erreur de ma part. Les premières images du manoir hanté, m'ont cependant trop fait penser à celles du manoir de Dark shadows. Mais j'imagine qu'il est difficile de modifier totalement son imaginaire, de se réinventer à chaque film. Le visage d'edward (Johnny Depp), ses mimiques, sont trop craquantes. Moi, je craque, et il neige... Lire la critique de Edward aux mains d'argent

Avatar beaudhomme
9
beaudhomme ·
Bande-annonce
5.4

Critique de Quantum of Solace par beaudhomme

Un James Bond blond aux yeux bleus. Dérangeant. Je ne veux pas faire de discrimination, mais les habitudes sont difficiles à déraciner. Des cascades un peu trop irréelles. On préfère Casino Royal. Lire la critique de Quantum of Solace

Avatar beaudhomme
5
beaudhomme ·
Bande-annonce
7.8

Critique de No Country for Old Men par beaudhomme

Un Bardem bluffant. Une pièce qui décide de la vie ou de la mort. J'ai failli m'endormir malheureusement. Lire l'avis à propos de No Country for Old Men

Avatar beaudhomme
6
beaudhomme ·
Bande-annonce
7.8

Critique de American History X par beaudhomme

« Nous ne sommes pas ennemis, mais amis, nous ne devons pas être ennemis, même si la passion nous déchire, elle ne doit pas briser l'affection qui nous lie. Les cordes sensibles de la mémoire vibreront dès qu'on les touchera, elles raisonneront au contact de ce qu'il y a de meilleur au monde » Magnifique. Lire la critique de American History X

Avatar beaudhomme
9
beaudhomme ·
Bande-annonce
6.9

Critique de La Chambre des officiers par beaudhomme

C'est presque toute l'horreur de la guerre. Les hôpitaux militaires. Un début très lent, accompagné d'un sentiment de gêne. Celui-ci nous poursuit presque jusqu'à la fin du film. Mais quelle belle réalisation qui nous montre le chemin parcouru par les "gueules-cassées". Lire la critique de La Chambre des officiers

Avatar beaudhomme
8
beaudhomme ·