Jean-Charles Ray

@blackjack21

Homme, 29 ans
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre

Répartition des notes

  1. 350
  2. 241
  3. 328
  4. 392
  5. 823
  6. 1245
  7. 1984
  8. 1525
  9. 428
  10. 272

Comparez votre collection avec Jean-Charles Ray

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Jean-Charles Ray
Sondages de Jean-Charles Ray
Critiques de Jean-Charles Ray

Dernières critiques

Bande-annonce
7.1
La figure du témoin

Sur PC : Le témoin est une figure de l’horreur aussi importante que le monstre : il est celui qui assiste aux événements, comme le lecteur/spectateur, mais aussi celui qui perpétue la peur par son témoignage, comme le narrateur. Outlast s’empare de ce personnage et le relie au renouveau indé du survival horror par le First Person Avoider et son paradoxe intrinsèque : un jeu qui prive le joueur de son... Lire le test Outlast sur PC

Avatar blackjack21
7
blackjack21 ·
7.0
Je ne suis pas un tas de pixels, je suis un joueur libre !

Sur Navigateur : Mon premier conseil est d’ouvrir un nouvel onglet dans votre navigateur, de rechercher Loved de Alexander Ocias sur votre moteur de recherche et de lancer la partie. Je m’en voudrais de gâter votre expérience du jeu. Nous ne sommes pas pressés et votre lecture ne pourra qu’être améliorée par votre connaissance du sujet. Allez-y, je vous attends. Bien. Que vous ayez joué à Loved ou non... Lire le test Loved sur Navigateur

1 2
Avatar blackjack21
7
blackjack21 ·
Mentions J'aime de Jean-Charles Ray

Activité récente

Statuts d'humeurs

Dans la tête des criminels (2017) en résumé : les tueurs sont des psychopathes, les mafieux sont des psychopathes, les gourous aussi... Mais est-ce inné ou acquis ??? Je vais me laver les yeux le temps de ce suspense insoutenable