Avatar drélium

Critiques de drélium

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Critique de Battleship Island par drélium

Bon réalisateur de pop daubes à la base tout de même (l'insupportable Arahan et le non moins daubesque City of violence... Voilà, voilà...), Ryoo Seung-wan, réalisateur... Lire l'avis à propos de Battleship Island

21 7
Avatar drélium
7
drélium ·
Bande-annonce
6.8

Scott Pilgrim meets Sucker Punch

Donc l'idée, c'est que le créateur fou original lègue son empire virtuel qui gère le monde à la troupe de gamers la plus calée en geekerie. S'y oppose une méchante multinationale IOI qui fait tout pour contrôler l'Oasis, terrorisme inclus. Mais le grand méchant a une oreillette, il n'est pas un vrai geek et n'a évidemment aucune chance malgré sa méchanceté terrorisante. Comment ?... Lire la critique de Ready Player One

34 18
Avatar drélium
6
drélium ·
Bande-annonce
6.0

Pipe of Darkness

Après Story of Ricky et The Cat, voici donc mon troisième Nam Lai Choi et je ne peux que saluer ce dieu vivant du Bis. Nous sommes cette fois en face d’un Indiana Jones et le temple maudit like façon Nam... Lire la critique de La 7ème Malédiction

7 4
Avatar drélium
6
drélium ·
Bande-annonce
7.0

y a qu'à tripode impérial

Le survival a le vent en poupe et Christopher Nolan a bien envie de faire le sien, en mieux puisque c'est Christopher. Plus simple, plus brut, plus viscéral, plus Memento quoi, il revient à la source de son cinéma centré sur la temporalité relative et chamboulée qui domine le développement des personnages et... Lire la critique de Dunkerque

18 2
Avatar drélium
7
drélium ·
Bande-annonce
6.0

Day of the tentacle

C'est super. Non vraiment, jusqu'à ce que le super organisme unicellulaire s'échappe de sa cage, ça passait bien hormis le fait que personne ne s'offusque de cette créature scientifiquement douteuse mais admettons que ce soit un détail. Le contexte de récupération et d'analyse sur l'ISS d'une capsule provenant de Mars est intéressant même s'il bifurque vite vers une énième variante du film de... Lire l'avis à propos de Life : Origine inconnue

50 13
Avatar drélium
5
drélium ·
Bande-annonce
5.2

Pipeau en masse

Le pire, c’est que ça commence plutôt pas trop mal avec pas plus d’ambition qu’une bonne revisite du chef d’oeuvre d’origine, avec de belles images façon Prometheus et un début qui ne s’écarte pas trop de son chemin mythique jusqu’à la fameuse première attaque de xénomorphes. Même si ça sent déjà la faiblesse... Lire l'avis à propos de Alien : Covenant

119 37
Avatar drélium
4
drélium ·
Bande-annonce
6.3

Game of Lords

Grosse bisserie qui tâche au rythme et à l'ampleur semblant narguer le plus gros des blockbusters. Il faut aimer le gras ou être familier un minimum vu comme ça mixe à tous les étages mais étant coutumier du Tamoul, on retrouve vite ses marques. Le culte du héros divin est ici porté à son paroxysme sous 40 millions d'image de synthèse, le héros typiquement Hindi, irréprochable et lumineux... Lire l'avis à propos de La Légende de Baahubali : 1ère Partie

16 3
Avatar drélium
6
drélium ·
Bande-annonce
7.4

Vol au dessus de l'emprise des 12 singes

Ça fait quand même un sacré bail, depuis le début de la vague de super-héros même, qu'on attend un gros truc qui transcende un peu le genre et personnellement, la maturité surprise vient clairement de cet outsider FX / Marvel dont j'ai copieusement savouré la montée en puissance. Ça sentait pourtant pas bon tout de suite. Les deux premiers épisodes ressemblent un peu trop à de l... Lire l'avis à propos de Legion

99 6
Avatar drélium
8
drélium ·
Bande-annonce
7.2

Logan's run

Ah, c'est sec et poussiéreux comme un "Mad Max" on m'a dit, y a un petit côté route furieuse. Première scène, une agression de mexicains pour tendre le tout pas du tout subrepticement, un gros "jump scare" sur le premier coup de feu en pleine poitrine, et c'est parti, James Mangold envoie de suite la purée. Bon, moi, d'habitude, j'aime pas du tout James Mangold et j'exècre l'ignoble "Combat... Lire la critique de Logan

31 5
Avatar drélium
7
drélium ·
Bande-annonce
6.8

Groupie one

Ah, ça aide tout de suite à relativiser le Réveil de la force dont l'éclat fut forcément dû en partie à une question de manque et de nostalgie... La mouture JJ a ses qualités proprement enfantines. Mais alors là... Si l'on a pu s'extasier devant quelques plans de JJ, les plans de Gareth sont certes un peu plus shaky par moment (quoique, ça se discute, ce n'est pas la même façon de... Lire l'avis à propos de Rogue One : A Star Wars Story

45 5
Avatar drélium
8
drélium ·