engy

Homme, 38 ans | Facebook | Twitter | Site personnel
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
"I haven't had much love in my life. That isn't intended as a grab for your pity, just a simple statement of fact, objective and cool. The nature of my condition diminishes my capacity to love and be loved. A man in my circumstances, wide open to everyone's innermost thoughts, really isn't going to experience a great deal of love. He is poor at giving love because he doesn't much trust his fellow human beings: he knows too many of their dirty little secrets, and that kills his feelings for them. Unable to give, he cannot get. His soul, hardened by isolation and ungivingness, becomes inaccessible, and so it is not easy for others to love him. The loop closes upon itself and he is trapped within."

Répartition des notes

  1. 3
  2. 2
  3. 1
  4. 2
  5. 9
  6. 9
  7. 55
  8. 63
  9. 54
  10. 57

Comparez votre collection avec engy

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de engy
Sondages de engy
Critiques de engy

Dernières critiques

Bande-annonce
6.5
Critique de Le Dernier Pub avant la fin du monde par engy

Sous le pitch un peu con ne se cachait pas un trésor, le scénario était vraiment moyen et prévisible. Contrairement au reste de la trilogie, le personnage de Simon Pegg est insupportable et le duo avec Frost ne marche pas vraiment. Pourquoi cette inversion des rôles mec sérieux/mec un peu lourd ? Ajoutez à ça, trop de budget sfx et des combats très brouillons et trop longs qui n'apporte rien et... Lire l'avis à propos de Le Dernier Pub avant la fin du monde

2
Avatar engy
5
engy ·
Bande-annonce
6.2
Critique de Pacific Rim par engy

C'est sûrement une question vieille comme les sfx au cinema mais : Comment, diantre peut on passer autant de temps à concevoir, designer, modéliser et animer ces tueries d'images qui bougent (des dizaines de milliers de jours/homme, j'imagine) et écrire des personnages et dialogues aussi honteux, ennuyeux, entendus et vus 1000 fois qui leur enlève toute crédibilité ? Bleh. Lire la critique de Pacific Rim

3
Avatar engy
6
engy ·
Mentions J'aime de engy

Activité récente