Affiche 10e chambre, instants d'audience

Critiques de 10e chambre, instants d'audience

Documentaire de (2004)

Flagrants dénis

Le cinéma de Depardon se fonde sur une forme de modestie : se faire oublier pour mieux contempler. Dans la 10e Chambre du Tribunal correctionnel de Paris, il a pu exceptionnellement poser ses caméras pour enregistrer les audiences les plus communes, de celles qu’on débite par dizaines à la journée, simples affaires de droit pénal bien loin des grandes affaires médiatiques. Il s’agit d’aller... Lire la critique de 10e chambre, instants d'audience

22 7
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Critique de 10e chambre, instants d'audience par Gérard_Rocher

Nous voici dans la salle d'audience d'un tribunal à l'aspect solennel et au parquet bien ciré. La Présidente fait son entrée et le défilé des prévenus va pouvoir commencer. Les voici donc ces femmes et ces hommes penauds, fiers, arrogants ou mortifiés, expliquant les faits à leurs manières. Certains s'embrouillent, se montrent mielleux, mentent souvent maladroitement, soutiennent l'impossible ou... Lire l'avis à propos de 10e chambre, instants d'audience

27 2
Avatar Gérard_Rocher
8
Gérard_Rocher ·

Si vous n'êtes jamais entrés dans un tribunal correctionnel ...

... Raymond Depardon vous épargne le voyage. Une caméra posée, et les affaires qui défilent devant l'objectif. Les caméras sont en principe interdites dans les salles d'audience, mais pour Depardon on a fait une exception. Ce documentaire est intelligent parce qu'il a choisi le Tribunal correctionnel, c'est-à-dire la justice moyenne, les petits délits. Raconter le procès du siècle en Cour... Lire la critique de 10e chambre, instants d'audience

6
Avatar Wakapou
7
Wakapou ·

Passionnant, édifiant et finalement terrifiant

Qu'est-ce qui explique cette émotion intense, cet intérêt aigü que l'on ne peut s'empêcher de ressentir au (re)visionnage de cette "10ème Chambre" (pour le moment, le chef d'oeuvre de Raymond Depardon) ? Sans doute l'impression que le dispositif parfait mis en place - la position des caméras, en particulier de celle qui filme sans aucun mouvement, en très légère... Lire l'avis à propos de 10e chambre, instants d'audience

7
Avatar Eric BBYoda
8
Eric BBYoda ·

Du Depardon bien senti.

Instants d'audience c'est aussi instants de sincérité. De fenêtre ouverte, par la caméra simplement posée, sur ces endroits de la société auxquels nous ne pensons pas, et n'avons pas forcément accès. Devant nous se succèdent les individus, avec leur personnalité, leur morale, leur névroses diverses et variées. On s'identifie à eux, on les condamne en un coup d'oeil. On sent, de partout, nos... Lire la critique de 10e chambre, instants d'audience

5
Avatar IIILazarusIII
8
IIILazarusIII ·

Critique de 10e chambre, instants d'audience par BaNDiNi

Un film-vérité aussi efficace qu'un Strip-tease belge. Certains tentent de jouer avec la machine judiciaire, d'autres feintent la nonchalance. Tous sont dépassé par ce qu'ils leur arrivent. Criant de vérités. Lire l'avis à propos de 10e chambre, instants d'audience

4 2
Avatar BaNDiNi
8
BaNDiNi ·

La comédie humaine

Voilà un film assez passionnant. J'aime beaucoup la narration : on nous place devant des audiences, on suit ces petits bouts d'histoire. Ce qui m'a paru formidable, c'est qu'il n'y ait pas vraiment de gentil ni de méchant : chacun a son objectif, les personnages s'opposent la plupart du temps, parfois dans la bonne humeur, parfois pas. Je ne sais pas si c'est juste moi, mais sur les... Lire la critique de 10e chambre, instants d'audience

2
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·

Ça fait réfléchir !

1) J'ai regardé ce documentaire (extrait seulement), la première fois il y a 3 ans, en cours d'éducation civique pour illustrer le thème de la justice. Et je me souviens que l'on c'était ouvertement moqués de la plaidoirie de ce pauvre avocat probablement fraîchement sorti de l'école (dans l'affaire du couple séparé et des appels). Ce pauvre avocat en effet, avec ses mimiques et sa défense... Lire l'avis à propos de 10e chambre, instants d'audience

2
Avatar Jason35
8
Jason35 ·

Le Quotidien

Après le monde souterrain de la garde à vue, Depardon se glisse entre le magistrat et les prévenus dans une chambre de tribunal. C'est simplement — j'imagine le regard tendre et curieux — qu'il filme des prévenus, parfois reconnus innocents, parfois reconnus coupables. C'est simplement, qu'il filme la magistrate, parfois clémente, parfois agacée. On a globalement la sensation que les jugements... Lire l'avis à propos de 10e chambre, instants d'audience

2
Avatar oncletom
8
oncletom ·

Sociologue face à l'injustice

Je crois que la meilleure scène restera celle du sociologue face à son incohérence, celle qui le met dans une disposition d'incompatibilité avec cette justice qui juge, classe, moralise, sait mieux qu'elle ce qui doit être respecté et ce qui doit être appliqué. Ce sociologue qui avec son Opinel numéroté va essayer de déjouer les règles mais qui va se rendre vite compte qu'ici il ne joue pas... Lire l'avis à propos de 10e chambre, instants d'audience

Avatar Huikol
8
Huikol ·