Affiche 127 Heures

Critiques de 127 Heures

Film de (2010)

Critique de 127 Heures par cloneweb

Après de la science-fiction avec Sunshine et Slumdog Millionaire, le fim aux huits Oscars, Danny Boyle revient avec 127 Heures, adaptation du roman de Aron Ralston « Plus Fort qu'un Rock ». L'histoire vraie est celle d'un alpiniste qui, suite à un accident, se retrouve coincé dans une crevasse, le bras complétement bloqué par un rocher. Il passera 127 heures loin de tout, presque sans... Lire la critique de 127 Heures

78 8
Avatar cloneweb
8
cloneweb ·

Comme un roc

L'inénarrable Dany Boyle a encore frappé et son nouveau film fera le buzz. Après le médiocre et scandaleusement récompensé Slumdog Millionaire (on recompte encore les votes floridiens pour les Oscars), le réalisateur adapte ici le livre d'Aron Ralston, célèbre pour être resté 127 heures bloqué le bras coincé par un rocher dans le Grand Canyon. On assiste dès lors à un film atypique où James... Lire la critique de 127 Heures

16
Avatar C G
7
C G ·

Pas de bras pas de chocolat

Le dernier clip de Danny Boyle raconte l'histoire d'un ingénieur, donc un gars censé avoir fait des études, qui décide de se tailler une virée dans les rocheuses tout seul comme un con et sans dire à personne où il se casse. Résultat il se pète la gueule dans une faille, un rocher lui écrase le bras, et il se retrouve à faire des cassettes pour videogag dans lesquelles il raconte des conneries... Lire la critique de 127 Heures

85 18
Avatar real_folk_blues
5
real_folk_blues ·

Mr Lonely.

On reproche souvent à Danny Boyle d'en faire trop, de sacrifier son récit à l'image, bref, d'être un simple clippeur maniéré tout juste bon à shooter une pub pour Reebok. Pourtant, peu de cinéastes contemporains parviennent à capter aussi bien que lui l'air du temps, à retranscrire l'urgence d'une situation, à capturer le mouvement. Qui mieux que lui pouvait donc mettre en images l'incroyable... Lire la critique de 127 Heures

25 4
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Critique de 127 Heures par Solène B.

Raconter l'histoire d'un homme coincé sous un rocher au fond d'un trou est un pari risqué. Comment intéresser les spectateurs pendant une heure et demi? Pour moi, Danny Boyle a gagné son pari, et largement même. Un film avec une mise en scène originale et intéressante, des musiques intenses, des paysages à couper le souffle, une performance de James Franco brillante, et un film qui va très... Lire l'avis à propos de 127 Heures

15 3
Avatar Solène B.
9
Solène B. ·

En avoir ou pas

Petit budget mais grand talent. Suivre pendant une heure les souffrances et les angoisses d'un type coincé par un rocher dans un canyon étroit, sans jamais lasser ni baisser le rythme est un exploit. Danny Boyle nous fait passer par toutes les émotions, souvenirs, efforts, souffrances d'un homme qui se voit mourir. C'est fort, intense et on le vit par procuration. Quand on sait qu'il s'agit... Lire la critique de 127 Heures

19
Avatar -Marc-
8
-Marc- ·

127 heures, c'est long. Surtout quand on est bloqué.

Après son succès Slumdog Millionaire qui remporta 8 Oscars, Danny Boyle s'attaque à l'adaptation du roman autobiographique de l'alpiniste Aron Ralston. Ce film a beaucoup fait parler de lui à sa sortie. La promotion jouant beaucoup sur le fait que c'était une histoire vraie, allant jusqu'à raconter tout ce qui s'était passé et spoilant ainsi... Lire l'avis à propos de 127 Heures

8 2
Avatar Chuck_Carrey
6
Chuck_Carrey ·

Rock bottom

J'ai toujours été intrigué par ce genre de films inspirés d'histoires vraies... peut être parce que cela donne une aura supplémentaire à l'expérience. Pourtant à la base 127 Hours est un style de film à risque. Raconter l'histoire d'un gars coincé sous un caillou peut très vite lasser. Au long des vingts premières minutes Danny Boyle nous présente son personnage insouciant et solitaire en mode... Lire l'avis à propos de 127 Heures

11
Avatar steph
8
steph ·

Boyle a perdu la main (tagada tzouin tzouin)

Un alpiniste se coince bêtement le bras sous un rocher dans les entrailles du désert en Utah. D'abord, il tente de s'extraire de cet enfer en grattant la pierre avec un canif. Puis il se met à parler à sa caméra pour laisser un message posthume. Ensuite, il se met à penser à sa vie, son enfance, son amour enfui, ses fantasmes. Il parle, il pense, il dort, il boit sa pisse, il devient un poil... Lire la critique de 127 Heures

26 30
Avatar Before-Sunrise
4
Before-Sunrise ·

Wow...

On pourrait parler longuement du générique du début qui dit tout sur le film (notamment le robinet qui coule au compte-goutte), des dernières images qui te disent d'aimer la vie même si tout le malheur du monde t'arrive ; on pourrait parler longuement de l'état mental d'Aron qui se détériore jusqu'à l'aliénation, de ses flashbacks qui te donnent envie d'y croire encore ; on pourrait parler... Lire l'avis à propos de 127 Heures

25
Avatar badgone88
8
badgone88 ·