D'un cinéma aliéné et mutilant à une violence effroyablement cru

Avis sur A History of Violence

Avatar Louleh
Critique publiée par le

C'est éponyme , on le sait dès le début du titre, Cronenberg vas nous parler de violence , Sans doute une violence de chair d'explosion de corps de démembrement comme dans Scanners ? Loin de là, Dans "A History of Violence" , David Cronenberg emmène le spectateur ainsi que son héros, Tom Stall, interprété par Viggo Mortensen (Aragorn à jamais pour ma part) dans une descente aux enfers qui commence dans un café. Ce film , c'est 1h40 d'une montée en puissance de haine et de férocité qui attaque les protagonistes comme une gangrène jusqu'à que tout cela explose et c'est incroyablement bien ficelé. Le fils , la femme de Tom , jusqu'aux dialogues et à la tronche de Fogarty (interprété par Ed Harris que j'adore), tout le monde vas devoir se confronter à la violence , à de la férocité , ce film ne laisse aucun autre échappatoire. Pour ce qui est de la réal , Cronenberg n'hésite pas à utiliser des symboles (notamment à la fin du film) et à surtout manier la caméra par des procédés très simples , très proches des personnages (plan fixes) qui donne un style cru et brutal (la caméra est vraiment proche lors des scènes de bastons et de meurtres) .On retrouve même des changements brusques de rapport au corps lors du film qui sont très intéressant , notamment quand Tom et Edie font l'amour qui passe dans le début du film à un moment très complice et beau , à un autre rapport plus tard dans le film bien plus sauvage et anarchique. Bref ,A History of Violence , c'est le vertige d'un petit village de l'Indiana et surtout le vertige d'un homme rattrapé par son passé , et c'est rudement bien , 8/10.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 241 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Louleh A History of Violence